Edito

Un blog marron. Son auteur qui feint d'être un dino à gros museau.


Gérer - Stats - Flux RSS


Mardi 02 Aout 2016
Ah, des aisselles !
(...sous-titré "La fracture numérique, quelle belle machine !")

Ça fait maintenant cinq ans que je suis chez SFR. Jusqu'ici, je n'avais rien à redire. Un service pas forcément au top, mais qui faisait son taf, à savoir fournir un Internet triple play par ADSL à une vitesse raisonnable (400 Ko/s est pour moi acceptable pour une consultation de pages avec du contenu multimédia, tant que les images ne sont pas des posters retaillés à la hache).

Petit à petit, la vitesse devenait plus qu'acceptable, jusqu'à atteindre les 1 Mo/s (8 Mégabits/s). Je pouvais regarder du Netflix en Full HD sans problème.

Puis vint le jour, où mon quartier était enfin fibré et où c'était bien gentil d'habiter un studio d'étudiant sans rangement, mais c'est quand même relativement casse-couilles avec tous mes jouets éparpillés un peu partout. Je déménage donc vers le nord avec un appartement presque 2 fois plus grand et surtout PLEIN DE PLACARDS.

Seul petit détail que j'avais oublié : la qualité des lignes de cuivre du quartier. Après le déménagement, j'ai dû rendre le décodeur TV faute de débit suffisant. En effet, j'avais moitié moins de débit ! Cela dit, ça restait dans la limite du supportable et je pouvais quand même regarder du Netflix et du Youtube en 720p (1080p pour des dessins animés comme "Les Kassos").

Entretemps, Patrick Drahi rachète SFR et se la joue Bolloré-Style. Il commence par augmenter petit à petit les tarifs de l'ADSL fixe. 3 euros par-ci, 3 euros par là. Par le truchement des remises multi-packs, j'arrivais à stabiliser le prix mensuel de mes forfaits fixe et mobile. En consultant les différentes pages consacrées à la fibre SFR, j'apprenais que la fibre arriverait "bientôt" dans le quartier.

Un an plus tard, la fibre n'est toujours pas arrivée et l'opération est repoussée aux calendes grecques. Elle s'arrête pour le moment à 500 mètres de chez moi à vol d'oiseau. C'est râlant.

Pis encore, depuis 48 heures et l'installation d'un nouvel arrivant dans mon immeuble, mon débit est descendu en-dessous de DEUX MÉGABITS PAR SECONDE. EN ZONE URBAINE. Et Drahi qui fait encore augmenter à la mi-août le tarif de l'ADSL en faisant dorénavant facturer la location de la box qui jusque là était gratuite. Une box NB6 que j'ai depuis 5 ans. Bien plus robuste que ces saloperies de Livebox, en passant.

Bref, on me demande de payer une fortune pour un service à peu près aussi performant que l'ADSL à la campagne. J'habiterais Trifouillis-les-Oies, je comprendrais. Mais là, j'habite Toulouse, à dix minutes d'une station de métro et d'un quartier qui a poussé comme un champignon.

L'assistance SFR me dit que ma ligne est en cours "d'optimisation". La décence aurait voulu qu'on m'avertisse de cette situation, soit par mail, soit par SMS. Donc débit pourri + travaux inopinés + tarifs prohibitifs == résiliation.

Pour aller vers la concurrence ? Que nenni ! Un coup d'œil aux autres FAI montre que les lignes ADSL ne peuvent dépasser les 5 mégabits par seconde. SFR n'est donc même pas à blâmer pour le coup, mais plutôt Orange, qui a installé à l'arrache ces lignes de cuivre merdiques des années 60. Coup de griffe au passage au département et à la communauté de communes qui vantent les mérites du Très Haut Débit et de leur volonté de la déployer très vite. Sauf que quand il y a un rapport de vitesse de 1 à 50 au sein d'une même ville, c'est qu'il y a un problème quelque part. Pas la peine d'avancer des coûts d'installation prohibitifs, la Roumanie a un internet bien plus homogène et bien plus rapide ! Il serait temps que l'ARCEP revoie sa définition d'un internet haut débit ; à ses yeux, 512 Kbits/s suffisent à qualifier une ligne de haut débit.

Ce qui me ramène au sujet du topic. Auparavant, mes frais de communications se décomposaient ainsi :
- 32 € d'ADSL et de téléphone fixe. Vitesse actuelle : 1,8 Mbits/s
- 36 € en forfait mobile illimité + 20 Go. Vitesse actuelle : 20 Mbits/s environ, et encore c'est loin d'être top.
Soient 68 € par mois.

Les rares appels que je recevais de toutes façons sur le téléphone fixe émanant soit de mes parents, soit de démarcheurs téléphoniques de merde dont le numéro se faisait impitoyablement filtrer juste après, j'ai donc décidé de me passer d'internet fixe et d'ADSL pour profiter d'un internet jusqu'à dix fois plus rapide. Ah, au passage, les appels vers les mobiles depuis le fixe étaient comptés en sus.

Mes frais de communications baisseront ainsi de 25 %, soient uniquement 46 € de forfait mobile, les 10 € de remise grâce à la box passant à la trappe.

Voilà comment on peut arriver à ces non-sens technique et économique grâce aux pouvoirs combinés de l'indigence managériale et de l'indigence de France Télécom à actualiser un réseau digne de ce nom.

J'applaudis la performance tel Heath Lodger dans son rôle du Joker.
Posté à
16:41
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Dimanche 12 Décembre 2010
Livebox de merde (pléonasme)
Dans la série "Le professionalisme ? Ça se mange ?," voilà deux images qui se passent de commentaires. Sachez juste que c'est un câblage réalisé pour le compte de France Télécom.

img

img
Posté à
21:04
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Mardi 30 Novembre 2010
Après la fac
Ah tiens, j'ai le droit de répondre à un sondage concernant le devenir des diplômés de ma fac une fois leur sésame obtenu.

C'est pas très fin de me filer un moyen de déballer tout ce que je pense de ce cursus img

img


Non, vraiment pas img
Posté à
18:51
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Mardi 28 Septembre 2010
Premiers nigauds de France
MÀJ : installation refaite complètement, tout le quartier a vu à quel point on a fait intervenir un antenniste hors pair #tritop# )

Soit l'installation suivante qui était sur les toits avant l'intervention d'un antenniste pour installer la TNT :

img


Le but : installer un coaxial amplificateur UHF qui part du grenier situé juste sous le toit de la maison de gauche et remplacer l'antenne par une qui puisse recevoir la TNT.

Soit l'installation suivante qui est sur les toits après intervention de l'antenniste :

img


Où ledit antenniste a supprimé l'installation parabolique coupé les fils de l'antenne et de la parabole de la maison d'à côté, et relié l'amplificateur UHF à un coaxial attaché sur la mauvaise antenne, le tout sans changer l'autre antenne. Très fort, l'artisan.
Posté à
20:49
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Mardi 14 Septembre 2010
OVI == On Vous Importune
Nokia met gratuitement à disposition des utilisateurs les cartes Ovi pour ses smartphones.

11h00 - Je rentre à la maison avec une MicroSD 4 Go pour mon Nokia E71.
11h05 - Je vais sur Ovi maps sur mon PC Ubuntu.
11h10 - J'allume mon netbook sur lequel Nokia Ovi Suite est installé, vu qu'il est obligatoire.
11h15 - Je lance Ovi Suite et Opera.
11h17 - Je suis sur la page principale d'Ovi Maps.
11h20 - Je cherche les liens pour les cartes.
11h25 - Je me rends compte qu'il faut se logguer sur Ovi.com
11h30 - Je cherche les liens pour les cartes.
11h32 - Je trouve un lien qui dit "Download Maps for your device"
11h33 - Je suis sur la page principale d'Ovi Maps.
11h34 - Je cherche les liens pour les cartes.
11h35 - Je trouve un lien qui dit "Download Maps for your device"
11h36 - Je suis sur la page principale d'Ovi Maps.
11h37 - Temps mort pour faire autre chose indépendamment de ma volonté. Grmbl.
11h50 - Retour.
11h52 - Je connecte mon smartphone à Nokia Ovi Suite.
11h53 - Je cherche les liens pour les cartes.
11h55 - Je suis sur la page principale d'Ovi Maps.
11h57 - Je lance Firefox.
11h58 - Je suis sur la page principale d'Ovi Maps.
11h59 - Je trouve un lien qui dit "Download Maps for your device"
11h59 - Je suis sur la page principale d'Ovi Maps.
12h00 - Je me reconnecte sur Ovi.com.
12h00 - Je trouve un lien qui dit "Download Maps for your device"
12h01 - Je suis sur la page principale d'Ovi Maps.
12h05 - Je reviens vers Ovi Suite et lance benoîtement une recherche de mise à jour
12h06 - 99 Mo à télécharger pour le nouveau programme. Via la Livebox. Via Wifi. Via les serveurs de Nokia. #gol#
12h10 - Le téléchargement a échoué.
12h11 - Acte II.
12h15 - Je lance une recherche Google : "download ovi maps tedious"
12h17 - Je tombe sur un site qui explique comment installer Ovi Maps, mais surtout un lien direct vers les cartes.
12h22 - Je télécharge enfin des cartes.
12h23 - Gros doigts à Nokia pour son programme de synchronisation de merde.
Posté à
12:24
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Lundi 21 Juin 2010
Liiiiiibre
Bon après deux mois d'utilisation d'un Linux, voici les principales remarques que j'ai à faire à l'encontre des développeurs de logiciels libres :

/ Les releases, c'est bien, en abuser ça craint
Je me souviens de la lointaine époque où il y avait des releases quasi-hebdomadaires d'un compilateur C pour calculatrices TI parce qu'un bug bloquant avait été trouvé. C'était du temps où les bêtas dominaient le monde. Maintenant, on release des alphas au public. C'est-à-dire des programmes instables où c'est l'utilisateur qui doit essuyer les plâtres et surtout fermer sa gueule si le programme s'avère être instable. Et ce n'est pas que l'apanage des programmes libres. N'est-ce pas, Opera Browser ?

Pire encore sont les « forks » et autres « trunks ». La profusion de versions parallèles n'aide pas à la compréhension et parfois l'utilisateur est perdu dans toute cette jungle de « snapshots » ou autres « Release Candidate #53 ». Pire encore, quand une version parallèle est tellement bonne qu'elle en devient la version « officielle », mais en gardant toujours son sobriquet de « fork », « trunk », etc !!!

II°/ Qu'on pile
Ce n'est pas vraiment le fait de devoir compiler que je dénonce. C'est plutôt facile d'écrire « ./configure ; make ; make install » ou autres « ./waf install ». Ce qui l'est moins en revanche, c'est quand ça foire en pleine configuration de compilation.

Le problème ? « XYZ n'est pas installé, veuillez l'installer avant. ». Mon réflexe est le suivant : « sudo apt-get install XYZ ». Et là, on sort les « merde zut prout flute va te faire enculer », car une fois sur deux, on se mange un joli message qui dit « Le paquet XYZ n'a pas été trouvé ».

On est obligé de sortir Google pour trouver quels les noms exacts des libraires à installer. En général, c'est « libXYZ-VERSION-dev ». Parfois la version change. Fort heureusement, aptitude nous indique quelle est la bonne version. Par contre, c'est à l'utilisateur de changer lui-même la commande sudo avec les bons noms de paquets.

Là ou je veux en venir, c'est : « les noms de paquets à installer sont tout, sauf intuitifs ». C'est pour ça qu'en général, la majorité des pages officielles des programmes hébergent quelque part une page qui contient la recette pour compiler correctement. Copier, coller, et en voiture Simone.

III°/ Un support lamentable (Corollaire du premier paragraphe)

Reprenons le cas de SuperTuxKart. Une version 0.7 alpha 2 est sortie, où il est écrit qu'il y a la moitié des circuits, la moitié des personnages, la moitié du programme qui marche. Moi, de mon côté, je me dis : « Une version expérimentale qu'on doit utiliser à ses risques et périls ». Du coup, je préfère faire un post sur les aberrations de la version 0.6 précédente dite « stable ». Qu'est-ce qu'on me dit pas ?

La version 0.6 est dépréciée, essaie plutôt la version 0.7 alpha 2 qui bénéficie d'un support accru


D'un côté, c'est logique. On préfère se consacrer aux dernières versions même si la moitié du programme a été implémentée. Mais c'est dommage de ne plus assurer un suivi minimum des anciennes versions.

IV°/ Une grenouille dans l'amateurisme complet qui se prend pour le gros bœuf professionnel

Le problème fondamental de certains développeurs amateurs de logiciels libres ? Ils ne programment pas à plein temps. Ils font ça quand ils ont le temps. Si leur emploi du temps le permet. Contrairement aux professionnels qui se consacrent à plein temps sur le produit qu'ils conçoivent. Si le programme n'est pas trop populaire, ça passe encore, mais dans le cas contraire, ça devient un sac de nœuds inextricable et ça forke à tout va. Ils sont conscients de cette situation.

/ On est une communauté, on est une communauté, on est une communauté, on est une communauté, on est une communauté, on est une communauté, on est une communauté, on est une communauté...

Parfois, il se peut que, Sainte Horreur, des END-USERS apportent leur avis sur le programme qu'ils utilisent, avis parfois non dénué de critiques. Que répondent les développeurs ? « SI TU TROUVES QUE ÇA CLOCHE S'IL TE PLAÎT APPORTE TA CONTRIBUTION À CE PROGRAMME LIBRE ».

Heureusement, on peut refuser de contribuer, et les développeurs ne sont pas plus offusqués que ça (contrairement à certains développeurs italiens malgré la consonance etc etc etc). Comme je suis polisson à exagérer autant.

J'ai dit.
Posté à
11:37
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Samedi 06 Février 2010
Quad et ratures
Vérifions mes mails.
NEWSLETTER DE LA QUADRATURE DU NET (Janvier 2010)


Mais pourquoi j'ai souscrit à cette newsletter... Pourquoi j'ai fait le mouton en barbouillant de noir ce blog (Bon en fait, c'est pas resté longtemps, ça m'a permis d'apprendre à placer cette magnifique côte de bœuf à 49,95 FRF le kilo que vous pouvez apercevoir sur le côté gauche si vous avez un écran assez large)... À part hurler contre HADOPI et la LOPPSI, faire du bruit, rien. Que dalle.

Autant je suis contre HADOPI, complètement coûteuse et inefficace, autant je suis anti-anti-HADOPI. Et ce n'est pas un double négatif. Ah ça, pour se foutre de la tronche de Christine Albanel, Pascal Nègre ou autres Frédéric Lefebvre, pour crier au satellite de la République Populaire de Chine, à George Orwell, au fascisme, ils étaient tous partants (notamment sur PC INpact).

Alors que faire ? En l'état actuel des choses, nos politiques n'ont rien compris au monde du Web. Djizeusse Kwaïste.

Bon bref, là n'est pas le sujet : je veux plutôt me désabonner de cette newsletter qui gaspille de précieux octets dans ma boîte aux lettres.

Pour vous désinscrire, envoyez un email à actu-unsubscribeantispam laquadrature.net

OK, on y va :

Objet : STOP
Message : STOP


Vingt secondes plus tard, je reçois ça :

Avis de confirmation de suppression de la liste Actu

Nous avons reçu une requête de demandant la suppression de votre
adresse [...] de la liste actuantispam laquadrature.net.
Pour confirmer cette requête, répondez à ce message en laissant
l'en-tête Objet: du message intact. Vous pouvez également consulter la
page web :

http://laquadrature.net/cgi-bin/mailman/confirm/actu/<code>


Ou composez un message destiné à actu-requestantispam laquadrature.net
contenant la ligne suivante -- et uniquement cette ligne --:

confirm <code>

Notez qu'un simple "répondre" devrait fonctionner avec la plupart des
lecteurs de courriels, puisque ceux-ci laissent l'en-tête Objet: au
format correct en général (un "Re:" devant l'objet passe).

Gné ? Ils sont pas foutus de le faire automatiquement ? Bon bah on va opter pour la solution la plus simple : un bête clic sur le bouton "répondre". Dieu qu'ils sont compliqués à la quadrature du net.

Si vous ne voulez pas être supprimé de la liste, ignorez simplement ce
message. Si vous pensez qu'on est en train de vous supprimer de la
liste de façon abusive ou si vous avez d'autres questions, écrivez à
actu-ownerantispam laquadrature.net.

Là j'ai plutôt l'impression qu'on veuille me garder de façon abusive sur leur liste.

Et là, vingt secondes plus tard, je reçois ça :

actu-bouncesantispam laquadrature.net à moi
afficher les détails 4 févr. (Il y a 2 jours)

Les résultats de vos commandes courriels sont fournies ci-dessous.
Ci-joint votre message original.

- Résultats : Ignore les parties MIME non-text/plain
- Non traité : <blah blah blah message précédent>
- Fait.


Euh, allô ? Qu'est-ce que vous avez fait, au juste ? Suis-je effectivement supprimé de votre liste ? C'est quoi ce mail ? Qui est censé le comprendre ? Pourquoi c'est si chiant de devoir se désinscrire de votre mouvement moutonnier ? Si j'étais de mauvaise humeur, cette démarche chiante, dissuasive mais très faisable serait un très bon prétexte à balancer la Quadrature du Net à la CNIL. Oh, the irony. Mais la palme de la désincription la plus #censure# revient à Facebook, suivi de Onedate, un site de rencontres italien tout pourri.
Posté à
11:51
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Vendredi 06 Novembre 2009
Pov'choux
Cette nuit, ma deuxième Livebox a décidé se mettre en grève. Foutue technologie française tiens. Vivement que le titre Thomson soit retiré de la cotation en Bourse, surtout vu le prix de l'action en ce moment.

Le problème de taille : la faire échanger auprès d'Orange. Déjà que je trouve inadmissible de changer de LB en quelques mois...

00h00 : reboot fatal pour la livebox, impossible de se resynchroniser, un seul voyant clignotant, reset usine impossible. Je fous des baffes à cette merde, de toutes façons, elle ne repartira plus.

Scénario IdéalScénario réel
09h10 : Entrée dans l'agence France Télécom.09h15 : Arrivée devant l'Agence France Télécom encore fermée. Pour patienter, achat de pâtisseries dans un Paul.
09h20 : "Bonjour Monsieur je voudrais échanger ma Livebox car elle ne fonctionne plus."
"Certainement, Monsieur, allons à l'arrière-boutique."
09h30 : Malgré l'heure, l'agence France Télécom (FT) est encore fermée.
09h25 : "En effet, elle ne fonctionne plus, nous allons tout de suite vous l'échanger. Mais auparavant, je voudrais vos coordonnées, Monsieur."09h40 : l'agence FT ouvre enfin. J'étais sur le point de fracasser la baie vitrée avec ma Livebox en panne.
09h35 : Sortie de l'agence France Télécom, je suis prêt à enchaîner avec mon cours avec ma Livebox toute neuve dans mon sac à dos.09h45 : "Bonjour Monsieur je voudrais échanger ma Livebox car elle ne fonctionne plus."
09h46 : "Vous avez un numéro d'échange ?"
"Non"
"Faut appeler le 39 00 pour qu'ils vous donnent un numéro."

Le 39 00 est payant.
09h48 : Une employée à la caisse : "Bonjour, Madame, je voudrais une Télécarte 50 unités."
"Vous devez en parler à l'accueil."
09h50 : L'employée à un autre qui ressemble à Goudurix avec les cheveux courts : "Dis, ce monsieur voudrait une carte téléphonique toute petite."
Goudurix : "OK. Vous voulez quoi Monsieur ?"
"UNE TÉLÉCARTE 50 UNITÉS !!!" #mad# #mad# #mad# #mad#
Tous les employés de l'agence me regardent, visiblement peu habitués à ce qu'un de leurs clients ait des intentions quasi-meurtrières.
09h53 : après moultes tergiversations, l'espèce de Goudurix revient avec un papelard A4 qui ne ressemble pas à une Télécarte.
"C'est quoi cette merde ?"
Goudurix : "C'est bien ce que vous avez demandé non ?"
"C'est pas une Télécarte 50 unités ça !!!"
L'employée : "Ah mais ça a changé monsieur. Maintenant vous appelez le 30 89 sur une ligne fixe, vous entrez le code à 14 chiffres et ensuite vous composez le numéro de celui que vous voulez appeler."
"Ça marche sur une cabine ?"
"Oui."
09h55 : Appel du 39 00 depuis une cabine.
09h56 : "Tous nos conseillers sont occupés. Veuillez renouveler votre appel."

Énervement extrême.
09h58 : Je rejoins mon cours avec des envies de meurtre de partout. Et ma LB défectueuse toujours dans mon sac.
12h05 : je rappelle le 39 00 à une cabine téléphonique en bas de mon immeuble.
12h12 : j'ai enfin un conseiller à l'autre bout du fil. Celui-ci parle avec un fort accent tunisien.
12h15 : "Comment savez-vous que votLe LB est défectueuse ?"
"Bah je sais qu'elle a des LEDs sur la prise Ethernet qui sont constamment allumés, qu'il y ait un câble ou non et le PC ne reconnaît plus la Livebox au bout du câble Ethernet et qu'il n'y a plus qu'un voyant clignotant que c'est même pas décrit dans le manuel !"
"Je dois quand même faiLe des tests. Comment je peux faiLe mes tests si la LB n'est pas bLanchée ?"

Je suis quand même pas con au point de pas savoir moi-même si votre modem-routeur de merde fonctionne encore ou pas !!
12h17 : Il me rappelle sur mon portable resté à mon appartement. Mais il pourrait au moins me laisser le temps d'y monter, ce con. Obligé de rappeler le 39 00, mais cette fois, je branche la LB.
12h25 : Un technicien encore moins dégourdi que le précédent mais tout aussi tunisien me répond.
12h30 : je suis enfin à mon appartement, à côté de ma LB.
12h35 : Le tecos ne comprend pas un traître mot de ce que je raconte.
12h38 : "VOUS COMPRENEZ CE QUE JE DIS, OUI !!!!?"
12h45 : Il fait une première batterie de tests.
12h51 : Il fait une deuxième batterie de tests après que je lui explique tant bien que mal ce qu'ont fait ses tests (Rien, puisque je SAIS que la LB est dead !!!)
12h55 : Après que j'aie dirigé les tests, le tecos établit enfin l'évidence.
12h57 : "C'est bien "trente-deux" à la fin du code ??? Articulez bordel !"
13h15 : De retour à l'agence FT.
13h20 : Sortie de l'agence France Télécom, je suis prêt à rentrer chez moi avec ma Livebox toute neuve dans mon sac à dos.


Et après ça, comment voulez-vous que les clients Orange n'en viennent pas à souhaiter publiquement le suicide de ce qui reste de leurs employés !!?
Posté à
16:29
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Jeudi 13 Aout 2009
Ordures
Parfois, j'ai tendance à croire que les gens sont incapables de gérer leurs déchets. Pas les capacités mentales, sûrement. Non, je n'ai pas viré écolo, c'est juste qu'après deux semaines à faire câlins-bisous avec les poubelles, le constat est sans appel : il faut non seulement éduquer les gens sur le tri sélectif, mais aussi les éduquer sur quoi mettre dans leurs poubelles. En ces temps où les films du genre "Home" ont la côte, il est bon de le rappeler.

Premier grief : dans au moins LA MOITIÉ des poubelles vidées, on y trouve des déchets verts. Ah ça, oui, dès qu'il fait beau, on sort son petit sécateur et vas-y qu'on élague grave les arbres et les rosiers. Seulement voilà, c'est pas dans les containers qu'il faut mettre les résidus, vous prenez un gros sac de 100 litres, vous y mettez tout ça là-dedans et vous vous remuez le cul pour le porter jusqu'à la déchetterie. Ou alors un service de ramassage des encombrants qui vous jartera tout ça. Parce que la petite vieille qui fait semblant d'être désemparée parce qu'elle ne veut pas salir son 4x4 de branchages, ça donne des envies de meurtre. #vtff#
Autre technique pour pwner les rippeurs (ceux qui se tiennent sur les marche-pieds de la benne à ordures) : on met les déchets verts dans des sacs fermés, ni vu, ni connu, je t'embrouille. Autre chose qui ne sert qu'à les emmerder : à force d'entasser ces déchets verts dans la poubelle, ils prennent la forme de celle-ci et on a un mal fou à les vider.
LES DÉCHETS VERTS => À LA DÉCHETTERIE, BORDEL DE DIEUSS DE MERDE


Deuxième grief : OK, quand c'est le jour du tri sélectif et du ramassage des déchets recyclables, les administrés jouent le jeu. Mais certains abusent : parfois, à côté du container spécial, on a droit à une montagne de cartons, qui recouvrent parfois ledit container spécial. C'est trop fatiguant de les porter jusqu'à la déchetterie, non, vous comptez sur les couillons du matin qui emmèneront vos merdes #vtff#

LA TETRA-CHIÉE DE CARTONS => À LA DÉCHETTERIE


Troisième grief, corollaire du second : la montagne de cartons, mais cette fois, les jours où on relève les ordures ménagères...

LES CARTONS => À LA DÉCHETTERIE


Quatrième grief : "biodégradable" ne veut pas dire "recyclable". Par conséquent, ça ne sert à rien de mettre les couches usagées avec les déchets recyclables.

LES MERDES DES BÉBÉS => DU COMPOST


Cinquième grief : mais qu'est-ce que vous mettez dans vos poubelles ? Pour certains, on dirait que vous avez chié dedans ! D'ailleurs, à l'odeur, ça ne peut pas être autrement... OK, je suis d'accord que ce n'est pas un métier où on manipule des choses qui doivent sentir le Wizard senteur Tropiques Synthétiques, mais de grâce, nettoyez vos containers. Certains arrivent à en avoir des immaculés, donc c'est pas mission impossible. C'est toujours appétissant de les voir dégouliner de jus macéré quand on les remet en place...

LAVEZ VOS MERDES


Sixième grief, mais c'est pas de votre faute : le verre. Non, pas dans les ordures ménagères. Non, pas dans le container de déchets recyclables. C'est dans un récup'verre. Sauf qu'il n'y en a pas à tous les coins de rue, je l'admets, voire quasi-introuvables.

MILITEZ POUR PLUS DE RÉCUP'VERRES


Septième grief, mais là c'est de votre faute : faisons la liste de ce que vous pouvez mettre dans les poubelles à ordures ménagères.

  • Les restes de nourriture,

  • Les blisters,

  • Les papiers gras,

  • Les petits objets cassés,

  • POINT BARRE.


Tout le reste, ce n'est PAS à mettre dedans. Les éboueurs ne prennent pas :

  • Les objets électroniques pétés ou non,

  • Les gros objets cassés,

  • Les meubles pétés,

  • Les cassettes VHS,

  • Les livres,

  • Les gravats,

  • Les plaques d'éverite,

  • Tsétéra, tsétéra...


Huitième et dernier grief : les poubelles ninja. Quand on passe dans une rue une première fois, elles sont pas là. Quand on repasse, surprise.

PENSEZ À SORTIR VOS POUBELLES, SINON FUUUUUU- GARANTI


Forcément, on dit après qu'éboueur c'est un métier sale. Mais la faute à qui, hein...
Posté à
12:23
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Samedi 02 Mai 2009
Jeu chiant
Voici un petit jeu flash complètement frustrant : contrôles rigides, tests de collision ignobles, gameplay trop exigeant... Pour un petit jeu vidéo destiné aux enfants, ça la fout mal :

img
SuperNormal
Posté à
14:15
 par YN_ - | Trucs qui gonflent
Samedi 28 Mars 2009
Insécurité
Un de mes amis s'est fait braquer sa caisse le mois dernier. On ne lui a rien volé. Bilan : un dépôt de plainte pour vol, une portière pliée, et 20 % de franchise à payer, soit 150 euros.

Il fait réparer sa portière.

Trois semaines plus tard, on lui vole les pare-chocs de sa caisse, embarquant au passage la plaque d'immatriculation avant, pour être bien sûr que son propriétaire n'ait pas l'idée d'aller sur la route avec. Et on lui a replié sa portière. Sans rien voler de plus à l'intérieur, les pare-chocs, c'est suffisamment grand, non ? Bilan : un dépôt de plainte pour vol, une portière pliée, une voiture quasi-inutilisable sur la voie publique, et 20 % de franchise à payer, soit au bas mot 250 euros à payer.

Ah c'est beau le communisme. Et que fait Sarkozy ?
Posté à
11:18
 par YN_ - | Trucs qui gonflent

 RSS  - ©yNBlogs 2004

Login : - Mot de passe :