1. Tietie007 à 09:39 07/05/2017 -
Je l'ai applaudi à New-York, le Joker, à la sortie du film.
J'ai une connexion de 2Mo, et pas par seconde. Je n'ai jamais connu plus en 17 ans ...et pourtant j'habite en ville !

Pseudo :

Adresse mail : (optionnel)

Site web : (optionnel)

Veuillez entrer la somme de zero et deux :
Message :

Mardi 02 Aout 2016
Ah, des aisselles !
(...sous-titré "La fracture numérique, quelle belle machine !")

Ça fait maintenant cinq ans que je suis chez SFR. Jusqu'ici, je n'avais rien à redire. Un service pas forcément au top, mais qui faisait son taf, à savoir fournir un Internet triple play par ADSL à une vitesse raisonnable (400 Ko/s est pour moi acceptable pour une consultation de pages avec du contenu multimédia, tant que les images ne sont pas des posters retaillés à la hache).

Petit à petit, la vitesse devenait plus qu'acceptable, jusqu'à atteindre les 1 Mo/s (8 Mégabits/s). Je pouvais regarder du Netflix en Full HD sans problème.

Puis vint le jour, où mon quartier était enfin fibré et où c'était bien gentil d'habiter un studio d'étudiant sans rangement, mais c'est quand même relativement casse-couilles avec tous mes jouets éparpillés un peu partout. Je déménage donc vers le nord avec un appartement presque 2 fois plus grand et surtout PLEIN DE PLACARDS.

Seul petit détail que j'avais oublié : la qualité des lignes de cuivre du quartier. Après le déménagement, j'ai dû rendre le décodeur TV faute de débit suffisant. En effet, j'avais moitié moins de débit ! Cela dit, ça restait dans la limite du supportable et je pouvais quand même regarder du Netflix et du Youtube en 720p (1080p pour des dessins animés comme "Les Kassos").

Entretemps, Patrick Drahi rachète SFR et se la joue Bolloré-Style. Il commence par augmenter petit à petit les tarifs de l'ADSL fixe. 3 euros par-ci, 3 euros par là. Par le truchement des remises multi-packs, j'arrivais à stabiliser le prix mensuel de mes forfaits fixe et mobile. En consultant les différentes pages consacrées à la fibre SFR, j'apprenais que la fibre arriverait "bientôt" dans le quartier.

Un an plus tard, la fibre n'est toujours pas arrivée et l'opération est repoussée aux calendes grecques. Elle s'arrête pour le moment à 500 mètres de chez moi à vol d'oiseau. C'est râlant.

Pis encore, depuis 48 heures et l'installation d'un nouvel arrivant dans mon immeuble, mon débit est descendu en-dessous de DEUX MÉGABITS PAR SECONDE. EN ZONE URBAINE. Et Drahi qui fait encore augmenter à la mi-août le tarif de l'ADSL en faisant dorénavant facturer la location de la box qui jusque là était gratuite. Une box NB6 que j'ai depuis 5 ans. Bien plus robuste que ces saloperies de Livebox, en passant.

Bref, on me demande de payer une fortune pour un service à peu près aussi performant que l'ADSL à la campagne. J'habiterais Trifouillis-les-Oies, je comprendrais. Mais là, j'habite Toulouse, à dix minutes d'une station de métro et d'un quartier qui a poussé comme un champignon.

L'assistance SFR me dit que ma ligne est en cours "d'optimisation". La décence aurait voulu qu'on m'avertisse de cette situation, soit par mail, soit par SMS. Donc débit pourri + travaux inopinés + tarifs prohibitifs == résiliation.

Pour aller vers la concurrence ? Que nenni ! Un coup d'œil aux autres FAI montre que les lignes ADSL ne peuvent dépasser les 5 mégabits par seconde. SFR n'est donc même pas à blâmer pour le coup, mais plutôt Orange, qui a installé à l'arrache ces lignes de cuivre merdiques des années 60. Coup de griffe au passage au département et à la communauté de communes qui vantent les mérites du Très Haut Débit et de leur volonté de la déployer très vite. Sauf que quand il y a un rapport de vitesse de 1 à 50 au sein d'une même ville, c'est qu'il y a un problème quelque part. Pas la peine d'avancer des coûts d'installation prohibitifs, la Roumanie a un internet bien plus homogène et bien plus rapide ! Il serait temps que l'ARCEP revoie sa définition d'un internet haut débit ; à ses yeux, 512 Kbits/s suffisent à qualifier une ligne de haut débit.

Ce qui me ramène au sujet du topic. Auparavant, mes frais de communications se décomposaient ainsi :
- 32 € d'ADSL et de téléphone fixe. Vitesse actuelle : 1,8 Mbits/s
- 36 € en forfait mobile illimité + 20 Go. Vitesse actuelle : 20 Mbits/s environ, et encore c'est loin d'être top.
Soient 68 € par mois.

Les rares appels que je recevais de toutes façons sur le téléphone fixe émanant soit de mes parents, soit de démarcheurs téléphoniques de merde dont le numéro se faisait impitoyablement filtrer juste après, j'ai donc décidé de me passer d'internet fixe et d'ADSL pour profiter d'un internet jusqu'à dix fois plus rapide. Ah, au passage, les appels vers les mobiles depuis le fixe étaient comptés en sus.

Mes frais de communications baisseront ainsi de 25 %, soient uniquement 46 € de forfait mobile, les 10 € de remise grâce à la box passant à la trappe.

Voilà comment on peut arriver à ces non-sens technique et économique grâce aux pouvoirs combinés de l'indigence managériale et de l'indigence de France Télécom à actualiser un réseau digne de ce nom.

J'applaudis la performance tel Heath Lodger dans son rôle du Joker.
Posté à
16:41
 par YN_ - | Trucs qui gonflent

 RSS  - ©yNBlogs 2004

Login : - Mot de passe :