Edito

Un blog marron. Son auteur qui feint d'être un dino à gros museau.


Gérer - Stats - Flux RSS


Samedi 11 Novembre 2006
Admiration
http://relations.france2.fr/mediateur_emissions.php

Je dis qu'être journaliste à France 2, c'est pas un privilège, c'est une corvée. Je ne parlerai pas ici des syndicats de journalistes, mais plutôt des remous que peuvent provoquer les reportages qu'on leur a dit de réaliser.

En général, c'est quoi ? Un groupuscule (à l'échelle de la France, on peut dire ça, si si) qui s'insurge contre tel ou tel reportage, de façon à ce qu'ils aient une tribune et un droit de réponse dans l'émission du médiateur (dont le lien est cité plus haut. Ce même médiateur adopte une position neutre et essaie de calmer les ardeurs des plaignants.

Et c'est là que j'admire le flegme (certes relatif) de la plupart des journalistes de France 2. Pour cela, je prendrai trois exemples : Israël et ses voisins, l'école, et la corrida (thème de l'émission de ce jour, 11/11/06).

En ce qui concerne Israël, c'est là où mon admiration est à son paroxysme ; j'imagine bien Charles Enderlain (l'envoyé spécial de France 2 en Israël) en train de faire son reportage qui, une fois présenté aux téléspectateurs de France 2, se fait démonter par une bande d'hurluberlus qui estiment que ce reportage privilégie le côté d'Israël. Évidemment, ils gueulent, et ils ont gagné le droit de voir un vrai studio de télé. (Au passage, notons que jamais les associations juives pro-israéliennes n'ont été invitées parce que le reportage favorisait trop les palestiniens, drôle, non ?) Et ce genre de personnes sont persuadés qu'ils ont raison quoiqu'ils disent. Si j'étais journaliste, j'aurais perdu depuis longtemps mon sang-froid, et entre deux insultes bien calées, j'inviterais cet intellectuel à faire un reportage sur la vie quotidienne en Israël, on va voir s'il va pas se faire démonter par ses pairs pour partialisme. Non vraiment, j'admire cet exercice d'équilibriste.

Ensuite, l'école. On présente un reportage sur les méthodes d'une enseignante, nommée la SLECC (Savoir lire, écrire, compter et jesaisplusquoi). Tollé général de la moitié des enseignants qui regardaient ce reportage (Oui, là, on n'est plus dans le groupscule). Sauf qu'un des mécontents invités est une crème de mauvaise foi. Déjà, il est "pédagogue". Mouarf. C'est quoi ce bestiau ? Je connais "pédagogiste", mais là... D'ailleurs, c'est un type un peu bohême, tendance LCR, qui dit que c'est une méthode d'apprentissage fascisante (et là, la journaliste responsable du reportage essaie de faire valoir tant bien que mal qu'elle ne fait pas le jeu du FN), qui fait violence aux enfants. Et à voir le reportage, on voit pas vraiment les enfants se plaindre. Ni s'en réjouir, évidemment. On leur fout une méthode hein, on leur a pas demandé leur avis, j'en conviens. Mais bon, apparemment, l'école, on touche pas. Si on OSE © exprimer l'idée de réformer quoi que ce soit, on se prend des critiques cinglantes de toutes parts au mieux, ou des journées de grève de partout si on est un responsable.

Enfin, la corrida. Ou comment un reportage sur 5 jours sur un beur de la cité qui s'impose dans le monde de la corrida provoque le courroux d'une associaiton anti-corrida nommée le CRAC (R pour radicalement, je vous laisse décoder le reste de l'acronyme). Ou comment imposer son point de vue en faisant sa pub, grâce un discours démagogique. Ouais, bon, y'a des peoples qui ont signé une charte anti-corrida. Y'a des députés qui sont contre. Moi, j'ai pas d'idée là-dessus. Mais j'aimerais bien voir la tête du président de l'association à Vic-Fézensac, village du Gers à forte tradition tauromachique. Préparez les pop-corns, ça va être comique.

Bref, tout ça pour dire, que la liberté d'expression toussa c'est bien, mais faut-il inviter des gens particulièrement intolérants au nom de la tolérance et de l'équité ? Faut-il inviter des gens faussement intellectuels, qui se croient supérieurs aux journalistes en critiquant çà et là des reportages et qui, au final, ne méritent que des coups de hache parce que 80 % de ce qu'ils racontent sont de pures conneries ?

Sur ce, amis de la presse, bonsoir.
Posté à
14:12
 par Yoshi Noir - | Réflexions éthylées

 RSS  - ©yNBlogs 2004 - 809ms

Login : - Mot de passe :