Boo
./1
- Posté le 10/12/2006 à 16:17 Membre depuis le 10/12/2006, 2 messages
Pensez-vous que la poésie doive porter la marque de son temps, être résolument moderne, et trouver pour cela un nouveau langage, des voies originales, ou qu'elle doive être intemporelle ?
il me manque un argument pr le mais el est ossi intemporelle et je sais pa koi mettre ds la synthése si kelkun pourait eclairé ma lenterne je lui en serai infinimen reconaissante!!
merci bisoo
./2
- Posté le 31/12/2006 à 10:18 Membre depuis le 13/12/2001, 11797 messages
je sais pas si c'est trop tard, mais j'aurais bien une idée de synthèse... (qui marche ou ne marche pas en fonction de ce qu'on met dans les 2 premières parties)

En fait, je ne pense pas qu'on doive nécessairement opposer moderne et intemporel happy. Voilà mon idée de synthèse. On peut porter la marque de son temps et être intemporel... tu vois ce que je veux dire ? (Les sentiments humains, en particulier, sont intemporels, dans le sens d'universels.) D'ailleurs, ce n'est pas parce que des oeuvres "modernes" portent la marque de leur temps que les oeuvres dites "classiques" ou autres ne portent pas elle-même la marque de leur temps. La littérature, l'art, sont faits de perpétuels renouvellements. Les modernes iconoclastes d'hier sont les anciens d'aujourd'hui, et ça continuera sans doute longtemps comme ça. Certes, parfois on revient à l'ancien, mais j'ai la flemme de me pencher trop en avant sur la question (ouioui, métaphore bidon, je sais grin)

Ce n'est pas approfondi, mais l'idée est là.
avatar I wanna... bioman, bioman, défenseur de la teeeerrrreee