911Close
NilOn the 2009-01-12 at 11:29am
cross fork, je mets ma réponse ici :
The_CUrE (./10305) :
Ne le prends pas mal Nil, mais quand j'entends "les codes changent", "les mentalités évoluent" et autres sur des sujets comme l'enseignement, je pense que c'est une pieuse excuse pour justifier une chute en avant. De même le désir de l'enfant, qui si j'en crois mon interprétation, vient de Rousseau, et que je ne peux donc pas cautionner...

Ben c'est là où je ne suis pas d'accord du tout. Je pense qu'il y a moins de gens qui n'ont absolument aucune culture, beaucoup plus de gens qui sont dans une sorte de magma moyen, et autant de gens en haut. Par contre, on a une mise en valeur de cette "zone moyenne", parce qu'elle fait vendre par identification.
Il ne faut pas oublier qu'il y a 4 générations de ça, la grande majorité des femmes savaient au mieux lire et compter et n'avaient pas accès à l'éducation, et qu'une bonne partie des hommes avaient vraiment le strict minimum.
Disons qu'il y a deux points principaux : d'un côté, il faut avouer que les années 70-80 ont été des années où le niveau d'instruction a grimpé en flèche, et que les années 90 ont montré les limites de cette ascension (dur de monter linéairement à l'infini, je pense). D'un autre, nous sommes clairement représentés au niveau politique et médiatique par des gens qui n'ont pas la dimension intellectuelle de leurs prédécesseurs. Ce n'est pas un problème d'enseignement, mais de société et d'égocentrisme individuel, où on préfère se reconnaitre dans celui qui réussit (en étant connu ou accédant au pouvoir) plutôt qu'avoir envie de devenir comme quelqu'un qui serait un modèle. Il n'y a plus de modèle d'idéal culturel, il y a un modèle d'idéal égocentré.
Flanker (./10306) :
Nil (./10302) :
Sinon, je ne pense pas qu'il y ait moins de gens cultivés ; je ne suis pas un défaitiste du savoir, je pense clairement qu'il se déplace et que les codes de la culture changent.

Pourtant, quand on voit que même les « élites » ont de plus en plus de mal à parler français correctement, on pourrait avoir des doutes mod.gif Les gens qui ont de la culture, ce sont des gens qui lisent, et les gens qui lisent, ce sont des gens qui savent parler français.

Hum, ça je dirais que c'est aussi parce que les "élites" actuelles font partie de la première génération d'élites qui - justement - ne sont pas sorties de l'élite. Enfin, c'est clairement comme ça que je vois les choses. Xavier Bertrans, par exemple, en est un exemple concret. C'est l'aboutissement de la "politique des commerciaux", qui sont meilleurs marchands de tapis que hommes de culture.