2325Fermer
Lionel DebrouxLe 12/01/2009 à 13:04
Après on fait pas des maths pour faire des maths c'est clair, et on s'en fiche un peu du reste des maths qui sert à rien.

oui
Il faut faire des maths pour se former l'esprit à réfléchir, mais on n'est carrément pas obligés de faire de l'algèbre linéaire (par exemple) sans en voir, dans le cursus, une quelconque application pratique. J'ai eu la chance de faire un semestre de probas/stats en DEUG, mais en L1/L2 (maintenant), assez rares sont les élèves qui en font.


Réduire à un seul critère la sélection, quel que soit ce critère (maths, littérature, nombre de lignes de code, nombre de commits), est une connerie. La tentation de réduire quelque chose à une métrique simple est un grand mal, notamment parce que les métriques sont en général difficiles à mesurer ou mal implémentées, et donnent donc des résultats faux.
Exemple: un manager doit choisir, pour résoudre un problème compliqué, entre quelqu'un qui est moins doué pour les problèmes compliqués (il applique bien les solutions, mais est moins créatif) mais qui fait le travail plus vite, et quelqu'un qui est plus doué pour les problèmes compliqués, mais qui fait le travail moins vite. Bien sûr, les deux candidats sont également bons en contact humain. Le manager ne connaît pas la caractéristique de travail des deux personnes, et a assez peu de chances de la découvrir lors d'un court entretien. S'il utilise le critère scolaire habituel, la note... il risque de choisir la personne la moins adaptée.

[off-topic]
Regardez donc Ohloh, qui produit essentiellement de la merde à base de métriques pourtant bien connues comme foireuses, du genre nombre de commits (si on suit la ""méthode"" commit-early-before-even-having-tried-to-compile-or-run-the-test-suite et que peu après, on fait un commit pour corriger les dégâts, on aura plus de commits) et nombre de lignes de code (si qualité et quantité, utilité pour le projet et quantité, etc. étaient corrélés, ça se saurait).
Bon, en plus, ils ont implémenté leurs métriques avec les fesses: par exemple, le nombre de commits ne prend en compte que ceux sur le trunk (= les métriques sont fausses sur tous les projets qui utilisent du branching, c'est à dire la plupart des projets) trioui
Après avoir vu ça, j'ai bien rigolé de lire sur la page principale qu'Ohloh permettait "Grok Open Source" et "Promote yourself directly through our metric-backed developer profile". trioui
[/off-topic]


+1 ./21 et ./23. Il y a des profs (et il y en a de plus en plus, je dirais, vu les réformes de l'EN...) ne sont pas capables de "donner à manger" à l'esprit des élèves, en plus d'éveiller leur curiosité.
Et il y a nivellement par le bas des programmes. Certains disent que ce n'est pas le cas, mais bon... l'augmentation du taux de réussite au bac pour une tranche d'âge qui le passe (en comparant ce qui est comparable: depuis que l'école est obligatoire jusqu'à 16 ans), ne pouvant pas être due à un changement anthropométrique majeur (qui prend des milliers d'années, cf. l'évolution des espèces successives d'hommes), quelle explication autre que "on a baissé la barre" peut-on trouver ?
Dit autrement: si on veut que plus de 80% d'une classe d'âge qui passe l'examen de sauter à 2 mètres de haut le réussisse, il faut changer la définition du mètre, puisqu'on ne sait pas changer aussi radicalement les capacités physiques d'une population en un laps de quelques dizaines d'années...