575577Close
NilOn the 2018-10-05 at 02:42pm
Nonon, ce n'est pas un épiphénomène. C'est un des soucis de certains parcours professionnels (4e et 3e DP puis lycée pro). Ça s'explique pour tout un tas de raisons (en particulier les modalités d'encadrement, le cadre familial qui explose au moment de l'adolescence, les lycées pros qui sont incapables de gérer certaines sections dans lesquels les quelques bosseurs ne sont pas en mesure de bosser vu l'ambiance...). Et on est typiquement dans l'illettrisme fonctionnel : ces jeunes savent "lire" (ils décryptent des syllabes, assemblent des mots, mais sont incapables de saisir le sens d'une phrase avec une subordonnée, une double négation, un pronom relatif, ou un argument contraire à ce qu'ils attendent [et ils arrivent à lire l'inverse de ce qui est écrit]). Sans compter ceux qui font en plus usage de colles et solvants pour se shooter, ce qui n'aide pas.
C'est une forme de décrochage scolaire interne, invisibilisé par le statut des établissements dans lesquels ça se produit.