4345Close
NilOn the 2010-06-13 at 07:47am
iwannabeasushi (./36) :
Tu ne vas pas me dire que tu ne fermes jamais la porte de chez toi à clef ?

Quand je pars de chez moi, oui. Quand j'y suis, même quand je dors, non, j'ai même tendance à laisser la porte ouverte (bon, madame ne veut pas qu'elle le fasse, mais je le fais quand elle est pas là). Je n'arrive pas à comprendre qu'on puisse s'enfermer chez soi, sincèrement... les gens ont peur de quoi ? Du grand escogriffe ? Il est déjà à l'intérieur, sous le lit !
Folco (./42) :
Ou alors t'as une mauvaise expérience psychique qui te faisait avoir des peurs sans raisons peut-être ?

Ben écoute, le nombre de gens qui calent leur peur sur des expériences télévisuelles est hallucinant. Ce sont ne sont peut-être pas des "expériences psychiques", mais ça n'est certainement pas "raisonnable".
Folco (./42) :
Il s'agit évidemment de peur dans le cas d'évènements bien réels (ici, la délinquance et la violence raciste de certains immigrés) résultant du danger dans lequel ils nous mettent.

Mais de quel danger tu parles ? Tu te fais agresser tous les combien, par combien de personnes par rapport au nombre de gens que tu croises dans une journée ? Il y a des lieux où, effectivement, il existe des formes de violence, mais c'est en général circonscrit à ces lieux ; le reste du temps, c'est au pire de la provocation gratuite (et à y réagir, tu prends peut-être la pire posture), ou de la délinquance mineure (typiquement le vol/vol avec dégradation, qui sont des comportements pour lesquels il y a plus besoin d'éducation que de répression et pour lesquels, en tout cas, la "peur" ne change rien...).