8587Close
veryOn the 2010-06-14 at 01:40am
( des vieux trucs, réactions gratuites ) :
Nil (./32) :
Moi je n'ai fait que rebondir sur le fait qu'il est dangereux de laisser entrer la peur dans sa réflexion parce que ça entraine des comportement dangereux et irrationnels
Nil (./57) :
Juste que la peur est quelque chose de totalement irrationnel et qu'il faut absolument éviter de sombrer dedans, parce que ça conduit à des comportements aberrants non seulement sur le plan individuel mais aussi et surtout sur le plan social

D'où tires-tu ces savantes affirmations ? En particulier tes qualificatifs ? Sinon de ton propre cas, publiquement pathologique (certes ! on est sur yN et je veux bien que ça soit le cas de tt le monde ici )

Tu ne t'es jamais demandé si ces comportements "reptiliens" parfois induis par la peur n'avaient pas un intérêt quelconque ? Surtout lorsque l'on connait l'importance de ces situations dans des cadres naturels. Je veux dire : ça arrivait très souvent et lors de situations *critiques* ; un codage génétique contre-performant de ces réactions semble donc plus qu'improbable.

Que tu désapprouves tout cela d'un point de vu moral (et disons-le : religieux en fait) est ton parfait droit, mais que tu médises sur l'efficacité et la légitimité de ces comportements sans aucun argument sérieux et uniquement à coup de condamnation morale et de préjugés ( très "TF1" pour le coup; ou plutôt "France-Inter" ... ), c'est abusé.
Tu as déjà vu une mère qui a peur pour son enfant ?

Folco (./42) :
Je ne vois pas autre chose, mais dans ce cas c'est maladif, tu ne peux pas postuler ça pour en tirer un principe ou une conclusion, c'est exceptionnel...

Ha mais avec ce principe sain on exclurait 95% des discours des gauchos et des chrétiens actuels...
Nil (./44) :
Quand je pars de chez moi, oui. Quand j'y suis, même quand je dors, non, j'ai même tendance à laisser la porte ouverte (bon, madame ne veut pas qu'elle le fasse, mais je le fais quand elle est pas là). Je n'arrive pas à comprendre qu'on puisse s'enfermer chez soi, sincèrement... les gens ont peur de quoi ? Du grand escogriffe ? Il est déjà à l'intérieur, sous le lit !

Ben par exemple si tu veux que ton assurance t'assures en cas de pb c'est plus qu'une bonne idée de fermer ta porte... Si tu veux pas qu'un chieur vienne t'emmerder pour une raison quelconque aussi... etc.
Bon cependant, moi qui ne suis pas d'un naturel à m'inquiéter, je te rejoindrais pour trouver la plupart des gens un peu hystériques sur ce genre de sujets.
Nil (./44) :
Ben écoute, le nombre de gens qui calent leur peur sur des expériences télévisuelles est hallucinant. Ce sont ne sont peut-être pas des "expériences psychiques", mais ça n'est certainement pas "raisonnable".

Le nombre de gens qui prononcent ton genre de discours à partir d'expériences télévisuelles est hallucinant. eux flippent en voyant un truc banal à la télé, et ils en déduisent abusivement que les autres vont avoir peur rien qu'à cause de cette "expérience télévisuelle" (alors que p.ex moi ça me fait toujours marrer, ces reportages sont souvent d'un grand comique !! )

enfin bref une telle analyse de la télé me parait d'un superficiel, d'une insuffisance... la télé ne cherche pas du tout à provoquer la peur, et n'y parvient d'ailleurs pas, ce qui l'intéresse est tout autre : une anxiété rentrée, dont elle sera elle-même le calmant. La télé cherche à diffuser une anxiété sourde; et à se proposer simultanément en sédatif. Magnifique invention du capitalisme, qui dépasse de loin la télé mais que la télé concentre au mieux, nouvel axe d'un développement ininterrompu du secteur marchand depuis 80 ans. Sur le plan politique, provoque non pas une réaction massive et violente des masses comme la peur le ferait, mais plutôt une aboulie généralisée des patients sous sédatifs; patients dépensant exclusivement leur énergie en vu de nouveau calmants et acts libératoires d'achats. ( c'est pareil )

Bref, mon bon Nil, désolé de te le dire, mais tu a un siècle de retard.... tu te crois encore en 1930...

Nil (./49) :
Bien sûr, je suis pas débile non plus, je sais qu'il y a un risque... typiquement, pendant plus de 3 ans, je n'ai jamais attaché mon vélo devant chez moi ou au travail (je trouvais ça con de partir du postulat que les gens sont des voleurs, désolé, j'ai encore foi en l'homme et j'ai suffisamment d'exemples autour de moi pour penser ça)... Bon, une nuit, on me l'a volé... ça fait quoi... un voleur pour combien de gens qui sont passés devant ? Les gens sont-ils vraiment si mauvais que ça qu'il faille en avoir peur ?

ça fait que ton vélo qui avait 15 ans d'espérance de vie mécanique vient de passer à 3 ans d'espérance de vie en ta possession. Il n'y a pas du tout besoin que "les gens" soient "mauvais", il suffit que *quelques* types dans le coin aient ce genre d'intentions, entre-nous bien naturelles. Le type mauvais, est-ce celui complètement débile qui provoque à ce point le larcin ou le jeune bourré qui se dit "chouette un vélo je vais gagner 15 min hips !" ?

Bon je dis ça la plupart du temps je n'attache pas mon vélo pour quelques minutes, mais bon au feeling de la situation quoi. Tu devrais étendre ton généreux test à certains points névralgiques de grands centre-cille, je ne donne pas 1/4 d'heure d'espérance de vie au vélo ^^ Ha et sinon plz tu me files ton adresse le jour ou tu t'achètes une belle voiture wink