1648616488Fermer
ZerosquareLe 26/01/2018 à 22:22
Il est évident que ça marche dans les deux sens : les fabricants sont "obligés" de s'adapter à ce que le public veut acheter, mais ils influencent activement ce même public pour lui faire désirer ce qu'ils vendent.
Les fabricants ne dépenseraient pas des fortunes en marketing et en publicité si les gens n'étaient pas influençables.

De plus, il y a une rétroaction positive : si un fabricant lance un truc et que ça marche bien, un second va suivre dans la même direction ("si ça a marché pour eux, ça va marcher pour nous"), puis un troisième ("si on ne suit pas la tendance, on va se faire distancer"), etc.

Donc on peut très bien se retrouver avec des produits uniformisés à 99% (pour prendre un chiffre au pif), alors qu'il y a peut-être 20% de la clientèle qui voudrait quelque chose de différent. Et ça peut perdurer tant que personne n'a l'audace et les moyens de tenter d'aller à contre-courant.