38413843Close
NilOn the 2019-11-21 at 02:41pm
Pen^2 (./3840) :
Oué enfin bon, c'est diagnostiqué comment ?
Quand une alimentation normale ne te permets pas d'attendre un IMC correct, que tu es sujet à fatigue/épuisement chronique et que les bilans n'ont donné de concluant (sachant qu'en général, on commence par trouver des carences en ceci ou cela, généralement en fer et magnésium, donc on donne des compléments qui ne servent à rien sauf à enrichir les labos de parapharmacie, on cherche éventuellement des marqueurs génétiques qui peuvent avoir des effets sur les processus métaboliques au cours de la digestion, on fait une culture de selles, on fait parfois même une "greffe de selles" (en fait c'est juste le microbiote, hein embarrassed), on cherche la présence d'un ténia, on fait aussi en général un bilan psy pour voir s'il n'y a pas de facteurs dépressifs, on cherche des marqueurs de carcinome lorsque la perte de poids est brutale (ce qui n'est pas le cas des hypermétaboliques en ce qu'ils sont généralement ainsi au moins depuis la dernière stabilisation hormonale [adolescence, ménopause...]), etc.).
À noter que l'hypermétabolie est un diagnostic qui décrit une situation, mais qui ne donne pas une cause en soi. Il y a des hypermétabolies dont on connaît les facteurs (sur lesquels on peut ou non jouer), et d'autres pour lesquelles on ne sait juste pas, donc on fait comme on peut en cherchant à gagner du poids pour améliorer le confort du quotidien. Il y a aussi des hypermétabolies transitoires (qui arrivent lors des chamboulements hormonaux, ou en sortie de ceux-ci) et qui vont se résoudre naturellement au fil des années (avec un risque de surpoids si le régime alimentaire n'est pas adapté).