4143Close
MeowcateOn the 2014-02-13 at 06:35pm
Mwai. Mwai mwai mwai...
Ça aussi, c'est quelque chose qui ne cesse de se répéter depuis quelques années sur yN, en particulier depuis l'affaire Conscience. L'idée que certains, par leurs lectures ("tu devrais lire ça et ça pour connaître la vérité"), par leurs sources qui sortent des sentiers battus ("vois donc ce que dit le professeur Machin à ce sujet"), ou tout simplement par la science infuse ("c'est comme ça je te dis. C'est une question de bon sens") prétendent à avoir un sens absolu de ce qui est "vrai" et qu'il n'existe alors que trois types de personnes : ceux qui sont dans le vrai (épousant leurs idées), ceux qui sont dans le faux (partisan d'un autre point de vue), et ceux qui restent dans l'ignorance (ne voyant pas l'intérêt de cette bataille).

Ce que je décris là ne concerne pas un sujet en particulier, c'est un schéma qu'on peut reproduire à chaque thème polémique sur yN. Et si on peut interchanger les partisans du vrai et les partisans du faux (puisqu'ils sont interchangeables, chacun prétendant être dans le vrai... vous pouvez d'ailleurs remplacer "vrai" par "honnête", "juste", "humain", etc), ceux qui restent dans l'ignorance sont systématiquement vu comme les moutons silencieux et serviles. On ne peut pas imaginer qu'ils ont une opinion, puisque si c'était le cas ils se jetteraient dans la bataille avec les autres. On ne peut pas imaginer qu'ils ont d'autres idées, façons de faire ou d'agir face au sujet donné, sinon ils l'expliqueraient de suite.

Et du coup, on ne se dit apparemment pas que ceux qui se taisent ont peut-être une réflexion aussi profonde et des arguments aussi défendables que ceux qui se disputent sur les fils de discussion, mais simplement qu'ils se sont faits à l'idée qu'il ne sort rien de productif de ces échanges (ils participent en général au début avant de ne plus intervenir sur le sujet. Les partisans vrai/faux ont toujours quelque chose à dire tant qu'ils n'ont pas le dernier mot, persuadés que ne plus argumenter est signe d'abandon au profit des idées des autres).

Alors ta "difficulté à accepter une réalité qui nous fait mal à tous", tu sais où tu peux te la carrer, et si tu as de la place tu y mettras le reste de ta bibliothèque dont tu ne cesses de dire "si vous voulez comprendre la VÉRITÉ sur ce sujet, lisez ça et ça" (autant au début je trouvais cela crédible, autant je finis par avoir l'impression à la longue que ça te discrédite : je ne vois pas ton opinion personnelle, j'ai l'impression que tu es un condensé d'extraits de livres et de citations). Je t'envoie la même chose sur l'idée de rester sur son petit nuage, tu t'adresses à un pays qui a toutes sortes de problèmes, et je ne sais pas si tu as beaucoup de temps libre mais personnellement j'ai déjà mes propres problèmes à régler avant de m'occuper de mener une révolution.

Alors du coup, quand je lis ça :
Folco (./41) :
Oué, j'ai pas l'habitude de contester la modération et je réserve mon avis sur les locks.

... ça me met beaucoup de choses en perspective sur la force de ton engagement sur le reste dès que ça sort du domaine des livres. Il faudra peut-être attendre la sortie de l'ouvrage "Le livre noir de la modération de yAronet : ce qu'on vous cache, la vraie nature des admins, le copinage passif au pouvoir".