4244Close
NhutOn the 2015-08-27 at 02:08pm
Ici ce n'est pas les entreprises qui me l'ont dit mais des professeurs d'université (non, je ne frime pas parce que j'ai un diplôme universitaire, c'est pas mon genre) et les autorités pharmaceutiques de mon pays. Les universités m'ont appris comment juger du sérieux d'une étude scientifique.

Bon maintenant il y a bien une partie des infos qu'on est obligé de croire, parce que ça prendrait trop de temps pour vérifier la véracité. J'ai franchement pas envie de me taper la lecture de toutes les études de conformité pour tous les médicaments que j'ai dans mes tiroirs grin
Folco (./42) :
Intéressant, mais comment ?
Je sais pas trop comment ça marche en France, mais ici il te suffit d'aller voir ton pharmacien et de lui donner un max d'infos (ce que tu as pris, le moment où tu l'as pris, le contexte dans lequel tu l'as pris, comment tu l'as pris, ce que tu as ressenti, combien de temps ça a duré, si ça s'est répété à la prise suivante, etc.). Après il renvoie aux autorités qui vont garder un oeil sur le médicament incriminé. S'ils reçoivent plusieurs rapports, ils recoupent et prennent des mesures.