7981Fermer
veryLe 24/06/2016 à 13:53
squalyl (./71) :
le leave est d'ailleurs majoritairement le fait des populations peu éduquées, ca correspond tout a fait aussi avec le fan club du FN.
Des gens simples, sensibles au populisme de base, qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez.
LOL.

Si je comprends bien sur yN il faut être courtois entre membres mais on peut insulter d'abrutis consanguins la moitié de la population grand-bretonne cheeky

Les gens qui ont voté Leave sont simplement les perdants du système économique et migratoire actuel, en un mot de la mondialisation+désindustrialisation. Ça fait 40 ans que leurs perspectives se détériorent continuellement (du chômage de masse aux problèmes liées à l'immigration massive aux baisses des prestations sociales, de santé, etc ) dans le système actuel.... il est donc intelligent pour eux de vouloir en changer, non ?

Qu'est-ce que tu veux qu'un mec non-qualifié de 50 balais, au chômage dans une ancienne région industrielle dévastée, qui subit de plein fouet dans son quartier une immigration incontrôlée, te dise : j'aime l’Europe, les délocalisation qui m'ont rendu vieux chômeur divorcé alcoolique c'est trop cool puisque la City fait du fric, et le gang de Paki qui a violé mes deux filles c'est trop fun comme enrichissement culturel, j'en veux encore plus !! ?

En gros c'est quand même assez simple : les gens qui croient gagner au système actuel (plutôt bobos, centre-ville, riches, traders, immigrés) ont voté Remain, ceux qui pensent y perdre ont voté Leave.
Ce que ce scrutin nous enseigne, c'est que le système actuel fait plus de perdants que de gagnants (on le savait statistiquement depuis un moment), et que les gens commencent à la réaliser, d'où sa future chute. Ce n'était, et n'est encore, qu'une question de temps. La vraie question c'est de savoir ce qui viendra après. Le seul "fautif" de cette chute, ce ne sont pas les abrutis sous-éduqués, mais le système lui-même (et donc ses élites dirigeantes qui l'organisent et l'administrent) devenu simplement trop peu performant et séduisant.

Enfin c'est exaspérant d'entendre à répétition des poncifs du genre "ils ont beaucoup à y perdre" sans citer un seul argument convaincant. Pour l'instant la Suisse et la Norvège sont parmi les pays européens qui s'en sortent le mieux.... et ils ne font pas parti de l'UE. De même l'Islande, grâce à sa souveraineté, s'est très vite remis d'une crise cataclysmique en 2008, pendant que la Grèce européenne se débat dans l'esclavage et la famine.
Enfin la zone euro a, depuis sa création, eu la plus mauvaise performance économique relative de la planète. Pour une monnaie qui promettait la prospérité pour tous (et là on se demande dans quel camps se situe la démagogie, je vous le demande.... ), c'est une sacrée performance.

Bref redevenir souverain ne garanti aucunement le succès, cela dépend de l'orientation qui sera prise, de leurs propres choix, etc. Mais rester dans l'UE (et, encore pire, dans la zone euro) c'est l'assurance même de l'échec. Tous les gens intelligents qui réfléchissent sur le sujet ont maintenant compris ça, sauf les corrompus et feignasses intellectuelles qui ressortent leur propagande européiste de cours d'éducation civique