165Close167
BrunniOn the 2018-10-30 at 07:22am
Warpten (./163) :
je suis sur qu'elles en sont inconsciemment heureuses en tout cas grin

par contre perso moi rester assis 7h par jour devant un pc je peux pas , faut que jbouge sinon je deviens fou
Oui, c'est un problème à deux facettes, l'info telle qu'elle est actuellement en entreprise n'est pas taillée pour les filles (trop nerdy, result oriented, etc.). C'est plutôt un bon signe du coup qu'elles ne veulent pas le faire.

Maintenant il faudrait que des filles montent des boîtes et remettent les choses en question, histoire de créer un environnement adapté, où elles voudraient bosser en premier lieu.

Mais ça ça n'arrive pas assez (et c'est bien plus proche du vrai problème selon moi). Bien sûr, le status quo étant tel qu'il est, on doit remonter jusqu'à l'adolescence pour comprendre pourquoi les filles ne s'intéressent pas au métier (même si ce n'est qu'un demi argument, la programmation en particulier étant un des domaines les plus aisés vers lequel se reconvertir, donc si vraiment ça avait quelque chose d'attirant une grande quantité de femmes le feraient ensuite, et pourraient devenir ces business women qui remettent l'industrie en question). Une fois que les filles sont là, intéressées, la société se change par elle-même.

En y pensant je vis un peu la même chose en tant que codeur au Japon. C'est initialement un domaine dans lequel tu n'as aucune place en tant qu'Europeen si t'as un minimum de respect pour toi. Mais comme les gens existent, il leur faut une structure, et une petite partie de ces gens finiront créer cette structure, pour eux avant tout mais aussi les autres. Ces boîtes vont grandir et engager plus de gens similaires, et -- si vraiment le modèle a un sens -- faire des émules en parallèle du modèle traditionnel.

Je pense que c'est ce qu'il faut pour les femmes. Et pour ça il faut qu'on en forme avant tout, donc qu'on sache les motiver profondément à un moment. C'est là que ça coince plus à mon avis.