704706Close
BrunniOn the 2019-08-24 at 04:13pm
Merci wink je pense la même chose, mais j'aimerais le lui dire d'une façon un minimum constructive. Sachant qu'elle a souffert d'abandon, un de plus va lui faire pas mal de mal.

(Un truc amusant d'ailleurs, même s'il faudrait plutôt que je dise ça à un psy, c'est que j'avais la même chose avec ma mère ; elle me répétait très souvent que toutes les conneries que je faisais et qui lui foutaient une honte absolument irrationnelle, je le faisais exprès. Bien sûr je n'avais jamais la moindre intention négative, mais à force de me le dire c'est devenu un pattern dans mon cerveau, en ce sens que je me suis mis à réfléchir et faire mes actions en m'attendant à ce qu'elles aient un effet négatif -- en d'autres termes j'étais devenu un être malicieux par définition. Si vous avez des enfants, faites vraiment gaffe aux intentions que vous leur portez ! C'est une règle assez générale dans la vie de toujours prêter une intention positive aux autres, sauf preuve manifeste, vérifiable et diligemment vérifiée du contraire. Vous ne connaissez jamais aussi bien l'autre que vous ne le croyez. Parfois les plus proches de vous ont une dépression par exemple alors que vous l'ignorez. Ben c'est le cas pour plein d'autres choses. Et ces patterns, comme le mien, une fois encodés, restent au mieux jusqu'à une bonne psychothérapie, le plus souvent jusqu'à la mort.)