8581Close8583
The_CUrEOn the 2023-04-10 at 02:44pm
Ça fait un moment qu'on dit que le travail en tant qu'activité salariée est en voie de disparition, y a trop de monde et plus assez de boulot proportionnellement (entre autres en raison des automatisations et numérisations).
Non, l'Uberisation ne résoudra rien, à moins de créer des cycles artificiels comme faisait Charlot avec son fils adoptif dans Le Kid (le petit caillassait les carreaux des gens et Charlot venait faire vitrier).

Il faudra sortir de la société du travail, la baisse d'heures ne crée pas d'emploi, les crédits d'impôts non plus, les administrations de tout poil sont des armées mexicaines congestionnées et confites dans leur graisse, et de l'autre côté, ce qu'il y a de plus indispensable (santé, instruction -je réfute l'éducation, c'est aux parents d'abord de faire ça, agriculture, inspection sanitaire et du travail -parce que le droit du travail est régulièrement bafoué) est sous-équipé et en sous-effectif quasiment partout (et ne croyez pas les discours sur l'enseignement/le médical privé, c'est pas mieux, loin s'en faut).
Il faudra admettre qu'on n'a pas besoin de ce modèle, qu'on n'a pas besoin d'aller au boulot, qu'on n'a pas besoin de produire des millions d'exemplaires jetables à la chaîne, de renouveler nos parcs d'équipement tous les ans, et ainsi de suite.

Les postes de parasites inutiles entre les facs, les rectorats, les "hautes sphères" et j'en passe, rien que ça c'est une captation de la richesse qui devrait nous révulser, pas nous faire hausser les épaules et dire "mais ça a toujours eu lieu"...
Non, pas dans ces formes ni à cette ampleur, et c'est cette nuance qui doit être centrale dans l'observation.

D'où l'hypothèse d'un salaire universel à vie, et si vous avez peur de la thésaurisation, on peut l'appuyer sur une monnaie fondante pour s'assurer la circulation des devises.