4837Close4839
veryOn the 2014-11-16 at 11:08am
En tout cas de victimisation à outrance, ouais.

Elle rencontre un simple mec bourré le soir, un peu collant, dans un lieu public avec du monde, et qui la laisse tranquille dès la première réponse clair.... elle en fait tout un drame genre elle s'est fait violer. I.e en fonction de ta tronche, dès que tu leur adresses la parole c'est une agression, presque un viol. Faut leur demander l'autorisation avant...

D'ailleurs elle l'aurait un peu moins écrasé sous son mépris au début, le mec aurait peut-être été moins inconvenant, elle aurait pu le renvoyer dans les cordes poliment.

Après y'a des chefs-d'oeuvre de bêtise et d'idée reçues, genre :
As women, I know our lives are on the line

mais oui, elles se font juste 5 moins tuer que les mecs dans la rue, mais bon as a women, évidemment.
It will take a new definition of masculinity

donc, tous des violeurs en essence jusqu'à maintenant. Pensée aussi sophistiquée que "toutes des putes" ^^ (qui a également sa grande part de vérité, mais bon, shut grin )


edit : vraiment énorme. pure pépite ^^ Où as-tu trouvé un lien aussi puisant ? ^^ Le plus marrant est l'explication donnée : c de la fôte au mâles qui grandiss pas : http://www.thestar.com/opinion/commentary/2014/11/04/jian_ghomeshi_and_the_problem_of_narcissistic_male_rage.html