Close2
riugohanOn the 2014-02-05 at 06:36pm

TEST NVIDIA SHIELD par riugohan



711.jpg




1) Introduction

Présentée pour la première fois officiellement au Consumer Electronic Show 2013 le 7 janvier par Nvidia, la Shield est finalement sortie le 31 juillet aux Etats-Unis et au Canada.

Le mettre mot de cette nouvelle console est puissance et hybridation, en effet, elle embarque le tout nouveau processeur du géant de l’informatique le Tegra 4, 2 Go de RAM ainsi qu’un écran HD et elle tourne sous android.

Mais que vient faire le concepteur de carte graphique Nvidia sur le marché du jeu vidéo ?

Nous allons essayer de le découvrir au travers de ce test.



2) Packaging


Tout d’abord, il faut savoir que la console n’est pas trouvable en France et qu’il faut malheureusement passer par l’importation. La console est actuellement vendue 249 $ mais les revendeurs américain (amazon, gamestop, nvidia) ne proposent pas de livraison vers la France. Le plus simple étant alors d’en commander une sur ebay, comptez environ 300 € tout compris (douane + frais de port).

Le packaging de la console donne déjà une première bonne impression, on croirait déballer une 3DS ou une PS Vita. Ce dernier contient une console Shield bien entendu, un cable usb avec un chargeur (format us) et des notices.


810.jpg



Pour ce qui est de l’aspect esthétique de la console on aime où on n’aime pas. Personnellement elle me fait penser à une manette xbox 360 à laquelle on aurait greffée un écran. Le tout pesant quand même 579 grammes mais cela ne m’a posé aucun problème de fatigue musculaire même après 2 heures de jeu consécutives.
La console semble vraiment solide et elle se tient bien en main. Les plastiques sont de très bonnes qualités. Oubliez les consoles underground chinoises ou coréennes avec des plastiques douteux ou des finitions qui laissent à désirer, on a affaire à une console haute gamme qui n’a pas à rougir face à ses concurrentes (3DS et PS Vita).


Concernant l’écran, il est tactile, il a une taille de 5 pouces comme celui de la PS Vita et propose une résolution de 1280 x 720 pixels (HD). Rien à redire à son sujet, il a un rendu des plus satisfaisants.


3) L’interface et Android

La console tourne sous Android 4.3 Jelly Bean et propose les options App2SD , Gamepad Mapper, GameStream, Console Mode ainsi que quelques autres fonctions.

Ainsi vous allez pouvoir grâce à l’App2SD , installer vos applications sur une carte SD et donc pas obligatoirement sur la console. Sachant que la console embarque 16 Go de stockage et que la console accepte des cartes micro sd jusqu'à 64 go, cette option est vraiment très intéressante pour les gamers quand on sait que certains jeux font 2 Go.

Vous pourrez avec le Gamepad Mapper paramétrer et modifier les contrôles tactiles des jeux pour en profiter sur le gamepad. Mais je dois reconnaître que cette option est limitée pour le moment. Nvidia travaillant sur une amélioration de la chose.

Le console Mode vous propose de relier à l’aide d’un cable Hdmi votre Shield à un téléviseur et donc de jouer aux jeux sur votre écran plat en Full HD à 60 images par seconde.

Enfin le GameStream, permet de jouer en streaming aux jeux pc dernière génération sur la console. Mais attention il vous faudra un PC équipé d’une carte graphique Nvidia puissante. Je n’ai malheureusement pas pu tester cette option.

La Shield ne manque donc pas d’options, on finirait même par ce perdre devant toutes ces possibilités. L’interface est donc plus complexe que chez Sony ou Nintendo mais offre plus de possibilités.


screen10.png



4 ) Les jeux :

La Shield est à mi-chemin entre l’iphone et la PS Vita. En effet, elle nous propose de jouer à des jeux android avec une manette et non des contrôles tactiles. Finis les contrôles tactiles ou gyroscopiques pas toujours évidents ou précis. Et sincèrement j’ai eu l’impression de redécouvrir certains jeux sur lesquelles j’avais pu m’adonner sur mon iphone. Les contrôles sont précis, les joysticks et boutons de très bonnes qualités. Seul petit hic j’aurai échangé la place de l’analogique gauche avec la place de la croix multidirectionnelle, cela aurait permis à mon sens plus de confort de jeu.
A l’heure actuelle, il existe plus d’une centaine de jeux compatible avec la console (ex : GTA Vice City, Sonic 4, Modern Kombat 3 etc…). Jeux facilement trouvables dans la TegraZone.

Pour ce qui est de la partie graphique, les jeux sont parfois optimisés pour la console et sa puce tegra 4, ce qui donne un rendu légèrement supérieurs aux Smartphones dernières générations.

Quel plaisir de retrouver GTA Vice City en HD, fluide, jouable au pad et n’importe où !


grand-11.jpg



La console fait selon moi facilement jeu égal avec une PS Vita. Cependant oubliez les grosses licences Nintendo ou Sony, il y a bien des titres forts (GTA, Crazy Taxi, Real Boxing, Riptide GP 2, Asphalt 8, NOVA 3 etc) mais on reste sur sa faim. On aurait bien aimé quelques jeux AAA exclusifs mais malheureusement ce n’est pas le cas.

Ce constat est pour moi un des éléments qui fait que la Shield reste et est à mi-chemin entre la console portable classique et la tablette ou le mobile.


5) L'émulation

C’est pour moi le point fort de la console ! Oubliez tout ce que vous avez déjà vu avec les consoles open source du style GP2X, WIZ, JXD, PANDORA… Ici c’est du très lourd !

A vous les joies des consoles 8, 16 et 32 Bits en full speed avec un lifting hd ! L’émulateur Fpse pour la PS1 est une petite merveille, même chose pour l’émuleur GBA MyBoy!

Et le clou de spectacle l’émulateur Mupen64 pour la Nintendo 64. Les touches sont configurables et reconnus, les jeux tournent en 30 fps avec un lissage hd. Des titres comme Super Mario profitent d’une seconde jeunesse ! J’avoue être encore bluffé par le rendu de cet émulateur. On se rend compte que la console en a vraiment sous le capot.


mario_10.jpg



Sur le point de l’émulation console la shield balaye d’un coup de main ses concurrentes.

A noter qu'un émulateur Dreamcast est en cours de développement et semble des plus prometteurs.


6 ) L’autonomie :


Elle affiche une autonomie de quatre à cinq heures avec les jeux les plus gourmands, jusqu’à 15 heures en mode vidéo et jusqu’à 40 heures en écoute audio. On se situe donc au-dessus de la 3DS ou de la PS Vita.


7 ) Conclusion :


Nvidia a à mon sens assez bien réussi sa première tentative sur le marché des consoles portables mais devrait consolider la liste des jeux compatibles et surtout proposer des licences exclusives s’il veut attirer d’avantage les joueurs habitués aux consoles Sony ou Nintendo.
La console s’adresse donc d’avantage aux joueurs recherchant une console tournée sur l’émulation tout en proposant des jeux android jouables avec un pad.