119121Close
spectrasOn the 2014-11-18 at 02:15pm
Folco (./101) :
on aborde pas des inconnues dans la rue, au hasard, sachant qu'à 99.99% de chances, ça les fera chier.quand on cherche à rencontrer du monde, on drague pas dans la rue, on va au bistrot, ou dans des lieux de rencontre,

L'espace public est, par définition, le lieu de rencontre par excellence.

Mais sinon, alors que tu vaques à tes occupations, tu vois une personne qui t'attire pour x ou y raison. Une jolie fille, un vieux monsieur intrigant, un cadre qui lit un livre sur l'anarchisme, … tu fais quoi, tu passes sur l'opportunité d'une rencontre ?
Pourquoi t'en priver ? Pourquoi les en priver ?

Ces phrases me semblent pétries de pensées limitantes. Pour aborder très fréquemment les gens dans la rue — au moins une fois par jour — je peux t'assurer qu'il est rarissime que ça les fasse chier. Au pire, ils répondent qu'ils n'ont pas le temps ou n'ont pas envie de parler, je remercie avec le sourire, je souhaite une bonne journée, basta, ils repartent aussi avec le sourire. Mais 3 fois sur 4 ça débouche sur une conversation plus longue. De temps en temps on échange nos coordonnées et on se revoit. C'est ça la vie.

Les bistrots ? J'y vais avec des potes pour parler ou déconner, entre potes. T'as bien plus de chances que je ne sois pas disponible que quand je suis dehors.