59986000Close
flankerOn the 2019-09-09 at 10:03pm
Après une rapide recherche, dans le département de la Seine, il y avait au début des années 50 trois fois plus d'institutrices que d'instituteurs, du coup j'ai du mal à voir une féminisation à partir des années 60, et donc un lien entre féminisation et dévalorisation du métier hum

De façon générale, je ne comprends pas trop comment la dévalorisation du métier d'instituteur a permis la féminisation d'un corps de métier déjà très largement féminisé, et surtout comment tu arrives à établir des relations de cause à effet entre des événements plus ou moins concomitant mais sans avoir de chiffres un peu précis pour établir leur ordre.
Ensuite, si on regarde d'autres liens, les institutrices étaient déjà majoritaires sous le Second Empire, donc avant 1870. Je vois encore moins comment tu peux en déduire des liens entre les deux événements.

Accessoirement, sur quels critères précisément t'appuies-tu pour dire que c'est la dévalorisation du métier au début du XXème qui pousse la féminisation, et pas plutôt la Première Guerre Mondiale (qui a quand même eu un effet non négligeable sur pas mal de points dans la société…), ou n'importe quel autre changement social ?

Pen^2 a été invité sur ce sujet.
(pour son point)

(puis j'étais intéressé de voir comment ton classement des différentes sociétés en fonction de l'appui sur les femmes pour l'éducation et de leur machisme sad , mais bon, je suis rassuré, a priori on n'est pas trop stéréotypés/genrés/patriarcaux vu que l'éducation est historiquement plutôt masculine)