9496Close
BrunniOn the 2014-11-18 at 01:03pm
montreuillois (./88) :
Orion_ (./87) :
parceque comme dit Brunni, les filles dans la majorité des cas, ne feront AUCUN effort pour faire un pas vers l'autre


C'est une résultante plutôt archaïque de notre société, elle est déplorable je trouve également. Et parfois même, certaines féministes m'agacent et aggravent la situation par leurs propos (genre "l'homme est un prédateur", tremblez). C'est juste de se dire que les femmes doivent jongler avec cette entreprise d'étouffement quotidien.

Ce n'est pas qu'une question d'archaïsme dans la société, c'est biologique aussi, une femme n'est pas attirée par un mec qui n'a même pas les couilles de faire le premier pas. Et oui : les femmes et les hommes n'ont pas les mêmes critères d'attirance. Ca se vérifie dans toutes les cultures, et même dans une certaine mesure chez les animaux.

Donc voilà, il suffit de prendre le problème dans le bon sens : primo tu as une société où il est présumé que l'homme fasse le premier pas (comme le dicte Dame Nature). Secundo tu as un taux de célibat record, avec des hommes rejetés, piétinés, etc. alors que parallèlement tous les messages véhiculés par les médias mettent en avant des jeunes libérés sexuellement qui ne passent pas un week-end seuls. Et tu t'étonnes que la résultante logique soit qu'il y ait des gros lourds qui draguent dans la rue ? Ben non, ils ne font que leur devoir, ils sont juste maladroits.
(Encore heureux que ça se limite à ça j'ai envie de dire...)

Si les féministes veulent l'égalité il faudrait qu'elles obtiennent des femmes qu'elles fassent le premier pas. Et là comme je le disais ces problèmes disparaîtraient (ces gros lourds auraient forcément fini par être abordé par une fille bien, auraient appris à force comment bien faire, seraient moins frustrés sexuellement et sentimentalement, etc. donc moins enclins au harcèlement). Mais ça n'arrivera pas car ces critères d'attirance ne sont pas sociologiques. D'où inutilité de faire du foin foin féministe sur ce sujet.