810Close
ZephOn the 2015-07-07 at 12:33am
Je n'ai pas utilisé non plus, mais je ne pense pas que s'attarder sur une limitation théorique "ça ne fait que des sites sur une seule page" soit le bon critère. Ça n'est pas tellement une limitation (je n'en ai utilisé aucuns mais plein de frameworks fonctionnent sans souci sur des sites multi-page) mais une conséquence à mon avis. Ces frameworks partent du principe que quasiment tous les browsers ont JavaScript activé et disposent de moteurs corrects, donc il devient possible de faire des applications qui évitent de tout recharger entre chaque page.

C'est sujet à débat, mais c'est un débat qui a été abordé de nombreuses fois sur yN et les détracteurs ici comptent une grosse proportion de gens qui ne font de toutes façons pas de développement web, donc je pense qu'il vaut mieux l'éviter. En revanche ce qui est clair c'est qu'en ce moment ça part un peu dans tous les sens et que les frameworks se créent aussi vite qu'ils disparaissent. Il y a plein d'outils pas secs, et même les fers de lance de cet écosystème chaotique mériteraient une réflexion un peu plus poussée avant d'être crédibles (les 350 gestionnaires de paquets, AngularJS qui casse son API, GruntJS qui impose un développement d'une lourdeur sans nom, une confusion totale entre les 1000 "loaders JavaScript" et les 3 ou 4 patterns qu'ils essaient tous d'implémenter simultanément, etc.).

Du coup pour faire un site durable aujourd'hui, mieux vaut être plutôt conservateur sur les technologies à utiliser. Mais ça peut quand même valoir le coup de suivre ça de loin, s'il y a autant d'itérations ça n'est pas forcément parce que tous les développeurs sont des abrutis, mais peut-être surtout que les problèmes ne sont pas si évidents que ça à résoudre.