38Close40
NhutOn the 2015-08-13 at 02:45am
Je respecte sans aucun souci les assistants qui sont professionnels dans leur travail. Plusieurs fois lorsque j'étais Ph. remplaçant les gens refusaient catégoriquement d'être servis par moi et préféraient les assistants. J'écoutais, je ne détectais pas de fautes, je sentais le professionnalisme dans l'attitude, et j'étais content. J'écoutais ce que me disaient les assistants et je m'adaptais.

Or ici:
- je ne suis plus remplaçant, je suis quand même chez moi, j'ai le droit d'avoir le contrôle sur ce qui s'y passe. C'est un peu normal étant donné que je suis responsable de la boutique.
- j'ai aucun problème à être familier avec le personnel (voire même à être solennel et vouvoyer) mais faut pas déconner non plus.
- le mec me fait clairement perdre de la patientèle.
- il me répond de façon insolente comme un gamin qui veut à tout prix avoir le dernier mot.
- je n'ai aucun souci quant à la critique, je suis même très ouvert d'esprit, mais il faut quand même un argumentaire plus étayé que "t'es trop stressé mec détends-toi".
- je veux bien faire un effort mais il faut que l'autre partie en fasse un aussi. Par exemple... rien que faire semblant d'être sérieux quand je lui parle, ça me suffirait.

Pour faire simple: le monsieur ici c'est un peu un KK en vrai: même s'il (un gros SI) avait raison, il fait de toute façon plus de mal que de bien aux idées qu'il défend parce qu'il est détestable au possible.

Se remettre en question d'accord, mais ça veut pas dire se laisser marcher sur la gueule.