54Close56
manolobenOn the 2015-08-13 at 03:52pm
Zerosquare (./50) :
Franchement Manoloben, ton comportement ne vaut pas mieux qu'un mec qui pense "c'est moi le chef donc j'ai raison".

Et là je te rejoins, je sais que je suis une putain de Diva au taff, donc un connard potentiel fois cent. On pourrait dire que je suis soupe au lait aussi, que je dis ce que je pense. Cependant avec moi, pas de langue de bois, pas de cachotterie, pas de coups de couteau dans le dos. J'ai été chef de projet (j'ai pas apprécié spécialement), le seul qui a eu un problème avec moi, c'était le mec qui ne faisait rien, et râlait quand je lui disais, que bon il avait juste un peu pompé sur wikipédia sa doc d'interfaces entre deux outils grin (et résultat ça n'avait aucun sens). je lui ai dis qu'il faisait ce qu'il voulait de ma critique. Point, j'ai pas cherché à le défoncer ou quoi que ce soit, j'ai écouté son unique argument. (mon racisme selon lui... là j'avoue j'ai ri intérieurement comme quoi avoir un père Tunisien et être blond ça fait tâche grin)
Les autres savaient qu'ils pouvaient compter sur moi pour les petits problèmes, que je prenais les coups face au client, que j'étais capable de dire au client "ce que vous dit sur mes gars n'est pas vrai, et qu'il va falloir quelque preuve de ce qu'il avance". Etonnament le projet s'est terminé plutôt bien (moi j'ai pris un BurnOut au passage). Mais c'était mon rôle, faire que les gars soit opé.

Seulement, j'insiste sur un point, un supérieur n'a pas toujours raison, et c'est pas parcequ'il est ton supérieur que tu ne peux rien lui dire. Ca c'était vrai dans les années 80-90.
Après comme dit Godzil, y'a mille façon, méthodes, et moment pour le dire (ou non). Et oui surement des fois faudrait pas le dire (pour ton propre interêt mais pas celui de l'entreprise). Cependant c'était pas totalement ce que je comprenais de son discours au début smile