20Close22
ZerosquareOn the 2016-02-10 at 01:06am
Zeph (./19) :
./17 : mais tu trouves vraiment que les "réseaux sociaux" (lesquels, Facebook, Twitter ?) permettent d'avoir des discussions sur des thèmes fixes ? Je ne m'y connais pas trop mais j'ai quand même l'impression que c'est un usage assez différent. Twitter n'est clairement pas conçu pour discuter, et à moins que je sois passé à côté de quelque chose dans Facebook il s'agit surtout de commenter le message initial de quelqu'un mais pas d'entretenir un échange.
Je n'utilise pas Facebook et Twitter, et à première vue je serais plutôt de ton avis (c'est moins adapté qu'un forum pour les discussions longues). Malgré tout je constate depuis plusieurs années que c'est là que sont les nouvelles communautés. C'est quasiment impensable aujourd'hui de faire un site qui n'a pas de comptes associés sur les réseaux sociaux ; souvent le site ne fait que reprendre exactement les mêmes contenus avec une présentation un peu différente. Et encore, ça c'est quand il y a un site, je vois de plus en plus de communautés qui n'existent que sous la forme d'une page Facebook.

Le fond de la question, c'est que les mentalités et les usages ont évolué, et que les forums ne correspondent plus :
- du contenu textuel, au lieu des images de 9gag
- des pages longues, au lieu des 140 caractères de Twitter
- des catégories fixes et généralement connexes, au lieu d'un choix à la carte comme Facebook (qui permet de piocher partout et de tout rassembler sur une même page)
- des utilisateurs et modos qu'on ne choisit pas, au lieu de la sélection égocentrée de Tinder
- des discussions qui peuvent être complexes, au lieu des "articles" niveau BuzzFeed
- un délai de réponse qui peut se compter en heures ou en jours, là où tous les services mettent l'accent sur l'instantanéité
- l'absence de gratification sociale immédiate, alors que plein de gens courent après les likes, les vues...
- et globalement, la nécessité de prendre du recul et de faire quelques efforts, en opposition avec le "je veux avoir tout, comme je veux, et tout de suite".

Le "pire", c'est qu'on commence à avoir une génération de gens qui n'ont jamais connu autre chose. Pour eux, le Web c'est Facebook, Twitter et quelques autres sites. Ils n'ont pas besoin d'en sortir, voire ignorent qu'il y a quelque chose à l'extérieur, vu qu'ils y trouvent tout ce qu'ils veulent. Ce n'est pas un hasard si certains opérateurs lancent des forfaits avec une tarification à part pour ces sites.