13Close
NilOn the 2016-06-27 at 03:14pm
Je pense qu'il ne faut pas que tu parles du voyage comme quoi que ce soit. On ne parle ici de voyage (la mer) que comme une métaphore d'autre chose. Le voyage est la vie ; quand on est jeune, on envie la vie des autres, on veut être adulte, aller loin, vivre des aventures. Puis, une fois qu'on a vécu (qu'on est parti et qu'on est revenu), on réalise que le voyage (la vie) est amer, qu'il vient avec son lot de tristesses, de décès, de pertes, de désillusions.


Je pense qu'il faut que tu travailles sur les champs lexicaux. Pour les autres points, tu peux voir l'utilisation des pronoms personnels (je... me...... mon...), ou plus spécialement sur le dernier quatrain qui sert de conclusion... mais il faut absolument que tu arrêtes de penser que Lamartine parle d'un voyage "normal" ou de la mer, ce n'est qu'une métaphore.