2Close
NhutOn the 2017-03-22 at 12:47am
ça fait des années que je voulais en parler.

Bien des fois j'ai été très en colère et bien des fois je me suis retenu de faire des choses qui auraient pu me défouler.
Bien des fois j'ai eu envie de choses et bien des fois je me suis retenu de me les procurer.
Bien des fois j'ai voulu accomplir certaines actions et bien des fois je me suis retenu de les faire.

Je suis prisonnier de mon éducation.

Prenons un exemple. Il y a quelques années ma mère m'avait excessivement gonflé, mais vraiment. Au lieu de faire comme n'importe qui d'autre (lui gueuler dessus, claquer la porte) j'ai tout simplement vidé en une fois mon frigo de tout le Red Bull qui s'y trouvait et il y avait bien 2 litres. Alors que j'étais en colère contre une personne qui m'avait fait du mal, je n'ai pas fait de mal à cette personne en retour. A la place je me suis fait du mal à moi-même. Du coup ça m'énerve encore plus.

Je n'ai jamais crié dans la rue pendant la nuit, même quand j'étais mort bourré. Mon savoir-vivre me l'interdisait. J'aurais peut-être du, au moins je pourrais me dire que c'est qu'un retour de karma tous ces connards qui gueulent comme des veaux sous mes fenêtres presque chaque nuit. Du coup ça m'énerve encore plus.

J'ai déjà été très tenté de casser la gueule à quelqu'un. Mais quand l'occasion s'est présentée j'ai pas réussi à lui porter le moindre coup. Mes poings s'arrêtaient tout seuls avant de l'atteindre. Il aurait franchement mérité de les recevoir pourtant.

Tiens dernièrement, mes vieux m'ont interdit l'achat d'une voiture bien à moi (KK ta gueule) vu que je roulais avec la leur. Le grand frère l'aurait acheté en skréd sans rien dire (d'ailleurs je crois que c'est ce qu'il avait fait à l'époque). Moi j'ose pas le faire. A la place j'ai acheté des accessoires de tuning pour modifier la voiture des parents.

Je pense que je suis trop tempérant. J'envie tous ces impulsifs qui dès qu'ils veulent faire quelque chose (même quelque chose de débile) ils le font. Moi quand je veux faire quelque chose il faut toujours que je pèse le pour et le contre, et si ça peut faire du mal ou de la peine à autrui je ne le fais pas. Je ne suis pas assez égoïste pour ça. Mais alors je ne calme pas mes frustrations. ça m'énerve.

Il y a des gosses qui fuguent pour inquiéter leurs proches. J'ai jamais osé inquiéter qui que ce soit.

Mon éducation m'a formaté à refuser ce qui peut nuire à mon prochain même quand je le hais de façon viscérale. Mon éducation m'a conditionné à ne jamais céder à mes pulsions, à ne jamais être égoïste. Mon éducation a construit une prison autour de moi qui limite mes actions. Mon éducation m'a obligé à pardonner à mon prochain , même quand celui-ci est un gros connard.
Et comme je ne peux faire de mal à personne, je me fais du mal à moi-même car mon éducation ne m'a pas appris à me respecter moi-même en tant que personne.

J'en ai marre. J'envie ceux qui peuvent ouvertement dire ce qu'ils pensent sans penser aux conséquences. J'envie ceux qui peuvent faire ce qu'ils veulent sans avoir le moindre remords (enfin tant que ça reste dans la légalité quoi). J'envie ceux qui n'ont pas de barrières psychologiques qui les limitent dans chacune de leurs actions un tant soit peu inciviques/irréfléchies. J'envie ceux qui sont libres.

Je me suis peut-être évité des emmerdes, mais j'ai certainement accumulé beaucoup de frustrations.