45Close47
pedrolaneOn the 2017-11-25 at 08:06am
C'est toujours mieux qu'une voiture brulée, en effet grin

Je n'ai aucune idée, concernant la belgique, mais je ne vois pas pourquoi leur poudre serait différente de la notre.

Nil (./44) :
Ben c'est pas difficile : pour le centre de calcul que je connais, en cas d'incendie, il n'y a qu'une alarme sonore (et un appel aux pompiers et à ErDF, il me semble). Le gardien doit aller voir sur place (s'il le peut), et c'est lui qui dispose d'une clé pour déclencher la raréfaction de l'oxygène, par salle (évidemment, le boitier de commande est hors de la salle, mais devant).
Impossible de lancer le système s'il n'y a pas l'alarme sonore et la clé.

(Quand je parle de retrait d'oxygène, c'est ce que tu dis, hein, c'est une augmentation du CO2 en pourcentage, mais vu que l'air ambiant est extrait en permanence [je ne pense pas que le SSI coupe l'extraction de l'air, mais en fait je me rends compte que pour ce point je n'en sais rien], de fait l'oxygène est retiré au profit du CO2.)

OK, quand tu disais retrait d'oxygène, je voyais les grandes salles qui deviennent scellées et qu'on met plus ou moins sous vide dans les films ^^'

C'est amusant, je ne pensais pas croiser des systèmes qui ne déclenchent que sur commande manuelle alors qu'il y a de la détection présente ^^

Pour ce qui est de la ventilation, bien souvent, le SSI délivre des contacts qui sont utilisés pour la couper, voire même fermer des clapets coupe-feu pour éviter la propagation du sinistre. Justement pour éviter de ramener de l'air frais au moins sur l'incendie, pour éviter qu'il ne se propage par les gaines de ventilation, et aussi éviter de renouveler le gaz inerte que tu t'embêtes à apporter. Sur les installations modernes, on fait tout ça, et en plus, on met un évent de surpression sur le local, qui va permettre à la salle de ne pas monter en pression par rapport à l'extérieur, et s'éviter des désagréments comme des cloisons qui se rompent/démontent. évidement, l'évent est équipé d'une grille intumescente qui obturera l'orifice si le sinistre n'est pas maîtrisé par l'installation.