2079Close2081
UtherOn the 2021-01-10 at 04:53am
The_CUrE (./2079) :
Moi j'en vois un, dire ça à un retraité c'est nier le reste de sa vie c'est le traiter de poids mort parce qu'il n'est plus exploitable.
Et si je n'étais pas présent, que cette simple phrase vienne à l'idée d'une aide-soignante est déjà grave.
C'est dire que seuls les employés servent à quelque chose et que seule l'exploitation utilitariste du monde vaut quelque chose.
C'est extrêmement méprisant parce que c'est très facile de lier ça à l'idée qu'un bon retraité est un retraité mort.
Encore une fois, on est d'accord que ce que tu décris est une horreur, la différence est que je ne considère pas le pire certain.
Quand j'entends une infirmière dire "vous serez utile", je ne déduis pas forcément qu'elle sous-entend "parce que sinon vous servez à rien". Je ne dis pas que c'est impossible, loin de là, mais il me faudrait juste plus de détails de contexte que tu n'en as donné avant que je me permette d'accuser de chose graves. C'est peut-être ma nature optimiste qui me pousse à croire par défaut que les gens ne sont pas des enfoirés mais aussi sans doute parce que ce que tu décris n'est pas du tout la façon générale de penser des personnes que je connais qui travaillent en maison de retraite.

Enfin, même si je ne doute pas que des personnes puissent manquer de considération pour les personnes âgées, je me garderais bien de l'idée de généraliser au point de considérer que les personnes âgées sont une population sacrifiée pour tester les vaccins. Les tests ont déjà eu lieu, et ils semblent assez rassurant pour que la plupart des pays aient décidé de vacciner tout le monde. Pas grand monde dans le domaine médical ne semble douter que les risques du vaccin sont très inférieurs aux risques de la maladie. Si on se fichait vraiment des vieux, on aurait pas priorisé les EHPAD. Avec une vision purement utilitariste, c'est les étudiants et jeunes actifs qu'il aurait fallu vacciner en priorité vu qu'ils semblent être les premiers propagateurs.

The_CUrE (./2079) :
Tu sembles ici radicalement dissocier la teneur des propos de l'idée de base, chose que tu refusais de faire sur l'inclusive, voilà notre problème.
Je ne nie pas qu'il est possible qu'une phrase cache des arrière pensées, mais ça n'a rien de certain et c'est hasardeux de généraliser là dessus. De même comme pour l'inclusif : je pense probable qu'il y ait une influence, mais j'en reste là, car elle est difficilement évaluable, certainement pas importante comparé a la plupart des autres aspects du féminisme et que ça ne vaut clairement pas la peine pas de se farcir une écriture imprononçable. Bref j'évite de me bâtir des opinions dures qui reposent sur des bases trop faibles.

The_CUrE (./2079) :
la responsabilité des vieux? Tu veux vraiment que j'en parle avec mon daron clamsé et la façon dont il perdait les pédales?
Passé un certain âge ça n'a aucun sens, ils sont irresponsables. Mon vieux il fallait l'engueuler et l'assister sur tout sinon il ne pensait plus il REFUSAIT de pense, à part pour geindre sur son sort.
J'avais aussi une grand-mère qui vivait avec nous et qui avait perdu les pédales les dernières années de sa vie, d'une manière similaire à ce que tu décris pour ton père, je sais combien c'est dur. Je ne ne parlais pas de ces cas là car malheureusement la décision ne leur revient plus. C'est normalement à la famille de faire les choix médicaux dans ces cas.
Je parlais des vieux qui ont encore toute leur tête, qu'il serait d'autant plus injuste de traiter comme s'il ne l'avaient pas.