4446Close
pal0ufOn the 2015-08-27 at 05:35pm
Nhut (./41) :
Et ces (lots de) médicaments génériques qui sont retirés du marché pour des raisons de non conformité après des années de commercialisation on l'a su comment? Moi j'aurais dit par des contrôles inopinés, des analyses aléatoires des comprimés/gélules/sirops/etc. Si tu me dis qu'il n'y a AUCUN contrôle, comment on pourrait savoir si un générique n'est pas conforme pour le retirer après plusieurs années?
Non mais il faut être précis. Je n'ai pas dit "aucun" contrôle... Je dis des trucs bateaux en fait.
J'ai dit que ce n'est pas vrai de dire que les génériques sont soumis aux mêmes contrôles que les princeps. Pour pouvoir mettre sur le marché un générique, la règle est simplement de pouvoir prouver son équivalence (avec la marge assez importante qu'on discute en parallèle) au princeps. Ils ne sont pas du tout soumis à la batterie de tests et d'évaluations du rapport bénéfice / risque des princeps. Ce qui est normal, en un sens. T'es pas d'accord avec ça?
Nhut (./41) :
Certes le lobby du générique est puissant, mais celui du médicament original l'est tout autant
C'est dur à quantifier mais faut quand même dire qu'en France la propagande en faveur des génériques est bien plus forte parce qu'elle est organisée et soutenue par l'état. La sécurité sociale est publique.
Nhut (./41) :
Maintenant si tu as eu des problèmes avec des génériques, c'est à ton pharmacien qu'il faut le dire. C'est lui qui a le plus de pouvoir pour faire changer les choses. en tous cas plus que n'importe quel forum. Accomplis les démarches avec lui (un questionnaire, en gros), il enverra un rapport à l'agence française des médicaments et on retirera le lot du marché pour l'analyser. S'il y a vraiment eu un problème au niveau du médicament la firme sera sanctionnée. Tu as ce pouvoir, utilise-le. Si tu n'aimes pas ton pharmacien parce que tu l'estimes incompétent bah... Change de pharmacien
Pour ce qui est des histoires de dosages, le pharmacien ne peut pas changer les règles. Ce qu'il peut faire c'est conseiller au patient de ne pas changer de labo à tout va. Mais tu me disais avant que selon toi "c'est au patient de demander".
Mon expérience personnelle des génériques c'est un médoc surdosé d'une vingtaine de % que j'ai du couper pour revenir à la dose du princeps. Je l'ai senti immédiatement et quand j'ai cherché sur internet par la suite les études de bioéquivalence, mon feeling était vérifié par les chiffres.