64126414Close
UtherOn the 2019-12-31 at 06:55pm
Zerosquare (./6412) :
Ah mais les femmes aussi avaient le choix de se marier ou pas. Il y a toujours eu des célibataires, des unions libres, des adultères... (coucou Nil !). Tu vas me répondre que la société poussait fortement les gens dans le modèle du mariage, mais je te répondrai que c'est justement exactement la même chose pour le modèle du salariat.
Y'a pas a dire, on fréquente vraiment pas les même milieux, parce que c'est pas vraiment les écho que j'ai chez mes proches. Mes connaissances n'ont pas de pression particulières pour être salariés ou femmes au foyer. Cependant la plupart apprécient d'avoir l'autonomie que confère l'indépendance financière. Pouvoir quitter le patron sans quitter le mari et inversement, c'est un énorme gain de liberté pour la plupart des femmes.

Zerosquare (./6412) :
Y'a pas d'ad hominem : je n'ai pas cité de nom (à l'exception de Badinter dont Nil a parlé en premier, et uniquement pour illustrer un courant de pensée vu qu'elle le représente) ; au contraire, j'ai parlé d'opposition entre modération et radicalisme, ce qui concerne directement les idées.
C'est vrai que le terme ad hominem n'est pas exact vu que tu rapportes le féminisme a un groupe (en le réduisant souvent à sa portion extrémiste) plutôt qu'a un nom en particulier. Mais le fond du problème est le même : on parle du groupe alors que ce qui est vraiment intéressant de débattre, c'est les idées.