1719Close
ZerosquareOn the 2017-09-12 at 11:00pm
Zeph (./15) :
C'est la dernière phrase que je ne comprends pas. Si tu vas dans un magasin et que tu estimes que le produit n'est pas à la hauteur de tes attentes, tu le prends quand même mais sans le payer parce qu'il ne le mérite pas ?
Ce serait plutôt comparable à un magasin de livres qui t'empêcherait d'ouvrir un bouquin exposé et de lire quelques pages sans avoir un vendeur qui te colle au train en permanence, qui te braille dans les oreilles "achète ! achète !" (pub), qui fouille dans ton sac pour savoir qui tu es et où tu es allé (tracking), et qui risque te refiler la grippe (malvertising).

Alors oui, dans l'absolu rien ne l'empêche, mais imagine que la grande majorité des magasins se mettent à faire ça...

Sans compter que dans le cas d'un site web, le site s'affiche chez toi, sur ton matériel.
Avec le même logique, on pourrait aussi interdire aux gens d'arracher les pages de pub des journaux gratuits s'ils le veulent, ou de changer de chaîne pendant les coupures pub à la télé (rigolez pas, ça a été proposé par une boîte américaine...)

Pen^2 (./17) :
les bloqueurs de pubs sont apparus parce que c'était devenu absolument ignoble avant même de penser à bloquer la pub en tant que source de revenu. Je pense que les gens bloquent la pub parce que c'est infernal, pas parce que c'est de la pub.
pencil
Ceux qui sont contre le blocage de la pub avancent souvent l'argument "l'œuf et la poule", mais il y a eu une époque où les bloqueurs de pubs n'existaient pour ainsi dire pas, et on avait quand même droit aux popups, pop-under, machins qui clignotent dans tous les sens, etc. Ce sont les publicitaires qui ont scié leur propre branche, tout comme l'a fait l'industrie de la musique. Et ils font la même ânerie : en rajouter de plus en plus, parce qu'ils n'ont pas compris qu'au lieu de faire revenir les gens, ça les incite encore davantage à fuir).