37863788Close
BrunniOn the 2018-01-27 at 07:05am
J'arrive après la guerre mais comme il parlait à moi je voulais répondre :

YN_ (./3749) :
edit : et j'ai entendu beaucoup d'histoire de gens qui se sont rencontrés dans la rue, au supermarché ou autre. Faut arrêter de dire que c'est forcément mauvais, oui il y a des relous, mais pas que. Après moi je n'ai jamais vraiment dragué, je m'en fous, mais faut pas mettre tout le monde dans le même panier.
Eh bien, je suis content pour eux si ça a marché ainsi. Mais il ne faut pas croire que ça marche systématiquement.
Ouais enfin pour le coup je vois même pas ce que tu essaies de montrer en fait. C'est cool qu'il y ait des ateliers de séduction pour toi, et encore plus cool que tu t'y impliques et essaies d'en organiser. Et de l'autre côté ben t'as juste la preuve que la drague (ou je devrais dire, séduction) de rue peut marcher au hasard de divers témoignages. Après c'est juste dommage que tu doives porter un jugement si négatif sur les gens qui font autrement que toi (et justement j'ai envie de me demander, si c'est pas le signe qu'au fond tes convictions sont un peu forcées).

Nil (./3755) :
Le point 1, aucun problème, mais rencontrer suppose que ça se fait à deux, même si c'est inopiné. C'est un geste de concert, mutuel, suite à un événement (même banal) qui se traduit par une communication (verbale ou pas) avec consentement tacite ou explicite. De cette rencontre peut naître un jeu de séduction si l'un, l'autre ou les deux en ont envie. Et ou l'un, l'autre (ou les deux) peut ne pas donner suite.
Le point 2 me pose déjà plus question. Ca présuppose quand-même qu'on part sur un terrain de chasse qui n'en est pas un. Qu'une rencontre (point 1) se mue en dragouille, pourquoi pas, mais sortir dans la rue "pour draguer", ça me paraît pas clair quelque part.
Les points 3 et 4 ne souffrent, j'espère, pas de commentaire et je crois qu'on est tous d'accord pour dire que ce n'est ni le lieu dans la rue, ni nulle part ailleurs.
Ben déjà je comprends pas quel schéma te mêne à te poser cette question. Une rencontre se fait à deux, mais elle est très souvent initiée par une personne. La réponse de la deuxième et la dynamique qui s'installe entre les deux personnes permet de créer un lien (ou d'y mettre fin).

Je pense que le gros problème dans cette discussion c'est quand même le manque d'ouverture et d'expérience de certains intervenants. Si tu 1. essaies d'approcher des inconnu(e)s dans la rue, que tu 2. te perfectionnes un peu (les premières approches avec la peur et l'impression de faire quelque chose en dehors des codes, il est possible que tu l'effraies encore plus que tu ne l'es toi-même grin) alors tu verras que Paris, Lyon, Lausanne ou Sierre pour citer des villes où j'ai essayé des potes (et donc puis affirmer que ce n'est pas que "parce que c'est moi"), la réponse peut être extrêmement positive. Et il peut se créer des relations très rapidement sans que le mec traîne la fille par les cheveux jusqu'à sa chambre. Si ça te paraît incroyable, c'est pourtant un fait qu'il ne tiendrait qu'à toi de vérifier. Je trouve que c'est intéressant la nouvelle vision sur les dynamiques sociales que tu peux apprendre avec ce genre d'expériences smile

Tu gagnerais sans doute à appliquer une démarche plus scientifique dans le procédé. Eviter notamment d'inclure tout présupposé non vérifié, ici en particulier tout jugement sur le mec qui va faire ça, simplement parce que ça pourrait être toi, ou moi, ou Zerosquare. Suffit juste d'essayer et d'appliquer la démarche scientifiquement, donc d'essayer suffisamment de fois, sans présupposer que ça importune les femmes (puisque c'est une des choses que tu cherches à prouver, donc tu ne peux pas partir d'une tautologie), reporter les résultats et en tirer des conclusions.
Nhut (./3776) :
Tiens tout à l'heure j'ai vu au resto diététique (on se moque pas, j'accompagnais quelqu'un embarrassed) une fille avec de jolis cheveux teints en bleu clair. J'aurais bien été la complimenter sincèrement sur sa toilette mais comme elle était en train de manger j'ai préféré la laisser tranquille. Et puis elle était accompagnée aussi cheeky Maintenant si elle avait été toute seule et moi aussi ça aurait pu déboucher sur quelque chose de sympa parce que je pense pas être un gros lourdeau insistant. Enfin tant pis hein grin
C'est un bon exemple oui. Le fait qu'elle ait des cheveux bleu clairs est largement suffisant pour supposer qu'elle est peut être fan de sous-culture Asiatico-bizarre comme toi, et pour potentiellement trouver un sujet de discussion. Si elle n'en a pas vraiment envie, ou le temps, ou quoi que ce soit, tu le verras assez vite parce qu'elle ne fera aucun effort smile