2729Close
NilOn the 2012-05-31 at 09:26am
Nhut (./20) :
N'empêche que je trouve ça tout de même très con:
- un vélo c'est lent: il devrait donc rouler à droite pour faciliter les dépassements par les voitures. C'est bien ce que je fais.
- quand les voitures sont à l'arrêt, le vélo devrait donc passer du côté gauche de la voie et se rabattre sur le côté droit ensuite? Multiplier les manoeuvres c'est pas un tantinet plus dangereux ça? - si c'est une rue à double sens: ça expose le cycliste à la voiture qui arrive d'en face. Une tuture de face ça fait toujours plus mal qu'une portière qui s'ouvre ou qu'un coup de trottoir.
Alors en vrac :
Tu prends un double risque (aussi appelé "risque du double sandwich où c'est toi le bacon, et que ça finit mal"), qui est que le passager d'une voiture à l'arrêt au feu a plus de chances d'ouvrir sa portière (sans regarder) que le conducteur de ladite voiture. Double sandwich parce que tu peux aussi te prendre une portière d'une personne stationnée sur le côté de la route. Mais sinon, dans l'ensemble, je suis d'accord avec toi. D'ailleurs, lorsqu'il y a une bande cyclable de côté, elle permet de remonter la file puisque tu es sur ta voie (cf. point suivant).
melbou (./21) :
Nhut (./20) :
2) dans une rue à plusieurs voies je passe au milieu, entre deux voies. Si on me demande, je dépasse par la gauche la voie à droite, quand bien même j'étais dans celle de gauche à l'origine.
Ben non, sur une autoroute à 3 voies les voitures ne dépassent pas au milieu des voitures qui sont sur la voie de gauche et de droite, elles se déportent toujours à gauche de tous les autres véhicules. Là c'est pareil.
Non, sur une autoroute (comme sur une route, comme en ville) tu n'as pas le droit de doubler par la droite (d'ailleurs, en ville, tu n'as normalement pas le droit de doubler du tout), mais tu as le droit de dépasser par la droite dans deux circonstances : lorsque deux voies se séparent et que chaque véhicule a clairement indiqué de quel côté il allait, et lorsque la circulation se fait de façon continue et à petite vitesse (bouchons) ou que les véhicules d'une des files est à l'arrêt. C'est d'ailleurs la situation dans laquelle on se trouve quand on est en vélo, SAUF qu'on n'est pas sur une vraie file, SAUF dans deux circonstances : s'il y a une bande cyclable indiquée sur le côté ou s'il y a un arrêté préfectoral (je crois qu'un arrêté municipal ne suffit pas pour ce qui est de la règlementation routière) qui indique que les accotements sont dédiés aux cycles même en l'absence de marquage.