65016503Close
BrunniOn the 2020-01-22 at 04:17pm
Nil (./6500) :
Tu pars d'un postulat avec lequel je ne souscris pas (du tout), puisque ce sont, pour moi, des considérations sociales (mémétiques) et pas génétiques qui impliquent ça.
Je veux bien, mais tu sors ça d'où que c'est mémétique ?

Nil (./6500) :
Tu veux vraiment parler en terme de valorisation ? Alors "be bi et casse les prix" !
Euh rien à voir… mais vraiment. La valorisation c'est pas toi qui la décides. Tu es victime de la société (ce qui est rare est cher).

Nil (./6500) :
"Beaucoup d'hommes aiment les grosses connes". Non ? Sinon pourquoi s'embêter avec des femmes que tu ne supportes pas ? (C'est une vraie question, hein... d'autant que, contrairement aux femmes qui ont à subir des assauts non sollicités de "gros cons", les hommes ont très rarement à subir les assauts non sollicités de "grosses connes")
Question intéressante, mais tu vas aussi devoir te taper une dizaine de grosses connes qui vont profiter de toi, dans qui tu devras t'investir, qui te coûteront de l'argent, etc. tout ça pour te rejeter au pire moment pour toi. C'est pas du tout sollicité, et ce n'est pas évitable (et oui ça vaut dans les 2 sens, mais c'est pour dire que ça s'égalise en général, car même si les cons peuvent faire beaucoup de mal dans leurs approches, les filles ne se gênent pas pour en faire à leurs prétendants aussi).
[Edit] Si on pouvait dire au premier coup d'oeil qui nous plaira ou pas (au-delà du physique), la vie serait plus simple.

Nil (./6500) :
Sais-tu faire la différence entre un fantasme et une réalité ? Entre une situation de jeu de rôle (ou une lecture érotique) dans un cadre SSC (safe sane & consensual) et une situation imposée ?
Oui. J'admets que c'est maladroit de ma part, par contre je ne crois pas que le fantasme soit influencé par la société de la façon dont tu le décrives. C'est bel et bien influencé par la société, mais justement pas du tout par les normes (au contraire ! Un fantasme n'a pas de sens si c'est une norme… c'en est alors pas un, c'est juste une saucisse-party de hipsters qui trouvent une telle pratique trop glucose). Un fantasme c'est quelque chose qui se fait dans l'intimité la plus profonde, c'est le besoin qui se manifeste lorsqu'on t'ôte tout sentiment de peur et d'insécurité. Ça a plutôt tendance à être influencé par ce dont tu as manqué plutôt que ce qu'on te met devant les yeux, comme je le comprends.

Nil (./6500) :
Je pense au contraire que les hommes ont de nombreux avantages sexuels, mais ce n'est pas parce qu'ils ont une bite que ça peut devenir une baguette magique ; et réduire la relation humaine à la sexualité (et la sexualité à l'acte sexuel), c'est quand-même assez triste et réducteur...
J'aimerais que tu me dises lesquels. Tu connais un truc similaire au vagin et à la pointrine, qui aveugle instantanément et permet de manipuler n'importe qui du sexe opposé ? (hormis la peur et la violence physique)
Sinon ce que je dis depuis le début c'est que ces dynamiques sexuelles ne se limitent absolument pas à l'intimité et encore moins à l'acte sexuel (un bon nombre de ces biatches ne baisent même pas, elles profitent juste des avantages que leur apporte la séduction féminine, basée sur les signes de disponibilité, et ne donnent absolument rien en retour, surtout pas du sexe). Les filles en profitent au travail, dans les relations sociales, pour obtenir leur dose en attention, etc.


Nil (./6501) :
Et si on ne fait rien pour contenir les sois-disant avantages sociaux et sexuels des femmes, c'est peut-être qu'il n'y en a pas ou qu'il n'y a pas besoin de les contenir parce qu'elles n'en abusent pas (ou, en tout cas, moins) ?
Ouais comme toutes les lois. Après tout si on n'avait pas de lois antiterroristes, c'est parce qu'ils n'abusaient pas trop. Et le monde ne changera sûrement pas. J'ai envie de te donner #pointnil# quand même grin

[Edit] Et je prends le ./6502 love