2078Close2080
The_CUrEOn the 2021-01-10 at 01:23am
Moi j'en vois un, dire ça à un retraité c'est nier le reste de sa vie c'est le traiter de poids mort parce qu'il n'est plus exploitable.
Et si je n'étais pas présent, que cette simple phrase vienne à l'idée d'une aide-soignante est déjà grave.
C'est dire que seuls les employés servent à quelque chose et que seule l'exploitation utilitariste du monde vaut quelque chose.
C'est extrêmement méprisant parce que c'est très facile de lier ça à l'idée qu'un bon retraité est un retraité mort.
Et ça n'a rien à voir avec les pompiers et ingénieurs retraités japonais qui voulaient se sacrifier en allant travailler à refroidir le cœur du réacteur de Fukushima, sachant qu'ils ne se remettraient pas de l'irradiation.
Personne ne les a poussés autant que je sache, ils ont proposé de le faire pour épargner les jeunes équipes et leur permettre de vivre plus longtemps.
C'était un acte de choix.

Ici c'est pas une bête proposition de dire "rendez-vous utile", c'est débordant de mépris et de culpabilisation du vieux: "tu veux pas te vacciner? déjà que tu sers à rien et que tu nous emmerdes, rends-toi utile et si tu crèves c'est pour le bien commun".
J'ajoute que quand on me dit ça, je dis "commençons par ta grand-mère alors", si elle refuse, c'est peut-être un signe.
J'ai fait le coup à mes élèves qui allaient dans le "yakafokon" et me disaient "mais y a qu'à faire l'immunité collective".
Outre que ça a foiré en la Perfide Albion, quand je leur ai dit "alors commençons par vous et votre grand-mère", tous ont eu une hésitation, surtout quand j'ai ajouté "je vous rappelle qu'il n'y a aucune garantie que ça marche mieux que le confinement ou la vaccination".
Là ce fut la panique.

Trop souvent ceux qui parlent de sacrifice, de se rendre utile à la communauté, etc. sont ceux qui espèrent que les autres le feront avant eux.
Pour ma part si je refuse désormais c'est parce qu'à chaque fois on m'a volé le projet et ce fut "merci pour rien", mieux même on me l'a fait payer.
Alors tant qu'on n'est pas plusieurs à se coordonner je refuse de porter ce genre de choix.

Tu sembles ici radicalement dissocier la teneur des propos de l'idée de base, chose que tu refusais de faire sur l'inclusive, voilà notre problème.
En outre, si l'idée que tout le monde participe peut s'entendre, le fond du propos que j'ai rapporté fait quand même émerger l'idée que les vieux peuvent bien servir de cobayes de toutes manières en fin de vie y a plus rien à perdre et puis s'ils sont en EHPAD qui les pleurera, après tout tellement de vieux sont en maison de retraite comme on les fout au placard...
Voilà pourquoi avec 0² on se braque.

BONUS: la responsabilité des vieux? Tu veux vraiment que j'en parle avec mon daron clamsé et la façon dont il perdait les pédales?
Passé un certain âge ça n'a aucun sens, ils sont irresponsables. Mon vieux il fallait l'engueuler et l'assister sur tout sinon il ne pensait plus il REFUSAIT de pense, à part pour geindre sur son sort.
J'ai vu pas mal d'octogénaires et plus et ils ont BESOIN d'un soutien, de quelqu'un qui les recadre sur X et Y, il est parfaitement injuste de parler de responsabilité à l'âge de la régression infantile et ça n'a aucune logique valable.
Les vieux passé un certain âge ont perdu la majorité de leur responsabilité, s'ils gardent la pénale, au niveau personnel c'est autre chose et s'ils ont bien FAIT des conneries il est malaisé de les juger comme s'ils avaient 50/60 ans.
Au passage quelle responsabilité les retraités ont-ils dans cette putain d'épidémie et dans le succès de ce bon Dieu de vaccin?
Ils y sont pour autant que toi et moi, pourquoi demander aux victimes de porter la responsabilité?
Quel est le sens de ce raisonnement?

La responsabilité du succès des vaccins c'est pas les labos? Ou bien ils y sont pour rien ils ne sont que de banals acteurs économiques qui font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont?
Argument qu'on réserve désormais aux puissants, ceux à qui ce cas de figure ne saurait décemment s'appliquer, comme flanker l'a rappelé (puisque tu ne me croyais pas) sur le niveau d'information disponible à un chef d'État ou même de multinationale (je rappelle que l'intelligence économique c'est l'espionnage industriel par les service secrets pour bénéficier aux mégacorpos).

Sans transition Agent Orange, j'ai lu les 200 points du thread et c'est juste effrayant, il a monté ça de toutes pièces et comme le dit Abramsen, il aurait valu le coup de montrer à la foule qu'après les avoir lâchés comme des chiens enragés sur le Capitol il a fui vers la Maison Blanche dans sa limousine blindée. Lâche et ignoble jusqu'à la moelle...