1416Close
The_CUrEOn the 2020-09-30 at 12:05am
Je peux t'assurer que les ambitieux et accros au pouvoir sont aveugles à ce que tu appelles "sacrifices", ça relève de l'impensé.
Et non, je ne les placerai pas parmi les victimes étant donné leur propension à faire ruisseler de la violence.
Une fois qu'ils chutent il est temps de faire les comptes, après on discutera.
Tes "élites" ne veulent pas de respect ou de confiance, le respect qu'ils demandent c'est la soumission face à leur puissance, c'est un sens très restreint.
Quant à la confiance, c'est la fameuse phrase: "occupez-vous de mes ennemis, mes amis je m'en charge".
Dans un tel panier de crabes y a pas d'amis, on en cherche mais on ne saurait en avoir des désintéressés, y a toujours un ascenseur à renvoyer.
Et puis je vois mal le rapport avec ce que je dis depuis le début, je dis depuis le début que ce système est entropique et mortifère, pire que les précédents, quel besoin d'aller se faire l'avocat du diable des tarés aux manettes? Ça change quoi au mal qu'ils font? Que ça relève de l'impensé ne change pas les faits.

Ton exemple de Bezos ou de la mafia est foireux parce que le peu qui ruisselle par rapport au mal fait est négligeable.
Amazon a fait plus de mal que de bien et les mafieux n'apportent _vraiment_ rien de bon, ils ont une emprise sur un groupe et l'exploitent avec une cruauté forte, jouant d'ailleurs sur des chantages comparables au travail moderne. L'utilité d'Amazon a surtout pour effet de bousiller tous les autres commerces et de buter à tour de bras des startups en les doublant et en les rachetant pour les désosser.
Le résultat c'est un monopole à ses conditions. Je vois vraiment pas le bénéfice.
Et tu confonds ruissellement social et économique, le capitalisme prétend que le ruissellement est économique seulement.
Autre point, si vraiment on y trouve son avantage, alors les employés des entrepôts devraient être bien content d'être traités comme des chiens...
Mais alors s révèle une contradiction majeure: "c'est mon intérêt bien compris que de bousiller ma vie au profit d'un mec qui me sous-paie, ignore que j'existe et n'en a rien à foutre, et je devrais être heureux de générer du fric dont je vois pas l'ombre".
Les profiteurs de ton exemple (sachant que les généraux font partie d'un système officiel c'est maladroit) créent plus de mal que de bien et s'il y en a c'est malgré eux.

T'as pas compris je crois, l'argent érigé en valeur c'est ce qui fait glorifier des crapules comme Bezos & Co.
Il tue toute possibilité de penser la vie puisqu'il devient une fin en soi alors qu'il en est déconnecté (je ne parle pas d'acquérir des choses).
Le système actuel crée plus de gens sans statut qu'avant parce qu'il faut plaire à tous les acteurs du système.
Je citerai George Lucas après avoir rencontré des cinéastes soviétiques:
"Ils sont en fait plus libres que moi parce qu'il faut juste éviter de parler politique contemporaine, ou alors sur commande. Moi je dois veiller à ne pas faire peur au producteur, à l'annonceur, au distributeur, aux sponsors, aux partenaires, aux futurs contrats de produits dérivés, etc."

Il parlait de ça après le premier SW et c'est certes hypocrite sachant le pognon qu'il s'est fait avec parfois des produits dérivés franchement gols, mais en tant que cinéaste je vois ce qu'il veut dire.