30

Autant pour moi c'est B0000000.

31

le boulot sur les ports IO et leur documentation est impressionnant.

32

ExtendeD (./26) :
squalyl (./22) :
comment pourrait on exécuter ce nouvel OS sur l'émulateur et voir ce qui se passe niveau flash?

Ca coince avec la dernière de l'ému de Goplat, je patche petit à petit pour lui permettre de booter, il y a bizarrement pas mal d'accès à de nouveaux ports i/o.



Je pense avoir compris d'où viennent tes nouveaux ports i/o. Regarde un peu le nouveau périphérique Nspire qui vient de sortir -> http://ti.bank.free.fr/index.php?mod=news&ac=commentaires&id=838

En plus, TI en profite pour imposer l'installation en masse de l'OS 2.1 (exigé par ce nouveau périphérique), et probablement éradiquer Ndless dans une bonne partie de l'Amérique du Nord. rage

33

Ohoh :/
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

34

squalyl (./24) :
au passage, il y a des tonnes de logiciels non libres mais qui font attention à leurs utilisateurs, et plein de libres aussi nuls que les pires proprios, mais ce n'est qu'un détail.

Right, mais la différence c'est que dans le libre tu peux forker si tu n'es pas content.

35

Oui, mais c'est pas le sujet non plus.

36

Goplat a pu trouver le marqueur de version installé en NAND : http://www.unitedti.org/forum/index.php?showtopic=8191&view=findpost&p=141968

Après un test sous emu :
TI_OS_INSTALL_PRECHECK (5)
TI_OS_INSTALL_VERIFYING_IMAGE (10)
IMAGE: verifying file "/tmp/TI-Nspire.tno"
IMAGE: version is earlier than installed version
TI_OS_INSTALL_VERIFYING_RESOURCE (95)
Deleting file [/tmp/TI-Nspire.tno]
TI_OS_INSTALL_FAILED
  TI_OS_INSTALL_BAD_VERSION

37

Apparemment le marqueur est mis à jour à l'installation, mais aussi à chaque chargement de l'OS par le boot 2.

38

ExtendeD (./37) :
Apparemment le marqueur est mis à jour à l'installation, mais aussi à chaque chargement de l'OS par le boot 2.


Donc il faudrait détruire le mal à la racine, en modifiant le fichier TI-Nspire.img ?

39

en le patchant après installation plutot, car si le fichier est signé on peut pas le changer sans péter sa signature.

40

./36 : donc le mouchard est dans le système de fichiers ? Y a-t-il une faille qui permettrait d'effacer ou de corrompre ce fichier (j'imagine qu'on ne peut pas y toucher à la main...) ?
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

41

J'imagine aussi que toutes les failles qu'ils ont trouvées jusqu'ici sont soigneusement répertoriées et essayées une par une dans ce but-là. cheeky
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !

42

Ah mais je parlais d'une nouvelle, évidemment grin
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

43

"Impossible" de modifier le fichier TI-Nspire.img: il est signé par une clé RSA 1024 bits.
Certes, elle est stockée dans le fichier TI-Nspire.cer... mais sans surprise, ce fichier est lui-même signé par une clé RSA 1024 bits grin
avatarMembre de la TI-Chess Team.
Co-mainteneur de GCC4TI (documentation en ligne de GCC4TI), TIEmu et TILP.
Co-admin de TI-Planet.

44

./42 erf oué bien sûr triso
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !

45

Lionel Debroux (./43) :

"Impossible" de modifier le fichier TI-Nspire.img: il est signé par une clé RSA 1024 bits.
Certes, elle est stockée dans le fichier TI-Nspire.cer... mais sans surprise, ce fichier est lui-même signé par une clé RSA 1024 bits biggrin.gif


Wooof, rien que ça... BOINC ? cheeky
avatar

46

nan cheeky

déja 768 il a fallu un vrai super ordinateur.

BOINC n'est qu'une étape, la phase finale nécessite >4G de RAM pour des nombres de 512 bits.
pour 1024 c'est même pas la peine. il faut de nouveaux algos.

47

On peut Boincquer et attendre d'avoir une bonne opportunité pour la phase finale, sinon cheeky
avatar

48

Oui, tentons l'impossible ! ! !

A-t-on le choix de toutes façons ? . . .

49

* Pour pouvoir factoriser des nombres de 768 bits par GNFS, il faut un algorithme et une implémentation qu'on n'a pas pour la sélection polynômiale, il faut un algorithme et une implémentation qu'on n'a pas pour le sieving, il faut un algorithme et une implémentation qu'on n'a pas pour le filtrage, il faut un algorithme et une implémentation qu'on n'a pas pour l'algèbre linéaire, il faut un algorithme et une implémentation qu'on n'a pas pour la racine carrée.
* Factoriser des nombres de 1024 bits par GNFS est estimé à environ trois ordres de grandeur plus difficile, ce qui nécessite des modifs sur la plupart des phases sus-mentionnées.
Plus de détails dans le papier sur la factorisation de RSA-768, http://eprint.iacr.org/2010/006.pdf , fait par les chercheurs au top du domaine de la factorisation d'entiers.

C'est bon, vous avez compris ? grin

Lionel Debroux sur TI-Bank
:Ca serait jouable par GNFS (si on dispose de 10000 à 100000 TB d'espace disque - extrapolé de l'espace disque nécessaire pour RSA-512, moins de 10 GB, et de RSA-768, +/- 10 TB, et du fait que RSA-1024 soit estimé à 1000 fois plus difficile que RSA-768), mais on n'a déjà pas accès publiquement aux implémentations spéciales qui ont permis la factorisation de RSA-768...
avatarMembre de la TI-Chess Team.
Co-mainteneur de GCC4TI (documentation en ligne de GCC4TI), TIEmu et TILP.
Co-admin de TI-Planet.

50

Lionel Debroux (./49) :

C'est bon, vous avez compris ? biggrin.gif


Je suis pas sûr en fait cheeky grin
avatar

51

Concernant le comportement de TI vis-à-vis de l'exécution de code, voilà un commentaire pertinant posté par KermMartian sur ticalc :
As several people (notably Brandon Wilson) pointed out during the key-signing controversy, TI gets a huge brand recognition bonus from the fact that their calculators are approved for standardized tests like the SAT, ACT, SSAT, and GREs. If they were to be less careful about creating a standardized environment across their calculators, chances are that the ETS would be less interested in approving their calculators, and they'd lose a nice source of practically mandatory revenue.

52

(ben oui, ça fait des mois que je le dis sur yN, ça ^^)
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

53

(oups pas vu)

54

C'est marrant que Kerm poste ce genre de choses, il est pourtant un de ceux qui utilisent le plus la bidouillabilité des TI-Z80...

Ca fait plus de 10 ans que l'interdiction de certains modèles de calculatrices TI, envisagée par certains à chaque développement significatif, reste encore et toujours un thought exercise.
Ni la très ancienne possibilité d'installer de manière non transparente des OS arbitraires sur TI-68k (TIB-Receiver, FreeFlash), ni plus récemment la factorisation des clés RSA de signature qui permet l'installation de manière transparente d'OS et FlashApps arbitraires sur toutes les TI-Z80 et TI-68k flashables, n'ont entraîné l'interdiction de ces machines dans les examens standardisés pour ces raisons-là !

En mettant les hobbyistes en colère, TI augmente la probabilité de release de deux programmes en particulier:
* un émulateur de TI-68k pour Nspire, apportant ainsi un CAS au modèle non-CAS;
* RunOS, dont la démo a été faite publiquement sur ce même forum.
avatarMembre de la TI-Chess Team.
Co-mainteneur de GCC4TI (documentation en ligne de GCC4TI), TIEmu et TILP.
Co-admin de TI-Planet.

55

56

57

Tu peux dire merci à PpHd dans le FC cheeky
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !

58

non, j'ai vu le FC après, j'arrive sur yN directement par le suivi sujets tongue

59

tongue pour le dessin
Lionel Debroux (./54) :
Ca fait plus de 10 ans que l'interdiction de certains modèles de calculatrices TI, envisagée par certains à chaque développement significatif, reste encore et toujours un thought exercise.
Ni la très ancienne possibilité d'installer de manière non transparente des OS arbitraires sur TI-68k (TIB-Receiver, FreeFlash), ni plus récemment la factorisation des clés RSA de signature qui permet l'installation de manière transparente d'OS et FlashApps arbitraires sur toutes les TI-Z80 et TI-68k flashables, n'ont entraîné l'interdiction de ces machines dans les examens standardisés pour ces raisons-là !
Il y a quelque chose de différent sur les nSpires : la fameuse LED clignotante qui indique que le mode "restreint" est actif.
Je pense qu'ils ont dû miser beaucoup là-dessus, pour pouvoir dire "avec nous, vous avez la certitude que les étudiants ne trichent pas".
Un hack qui permettrait de simuler cette fonction en laissant la nSpire en mode "normal" serait désastreux pour leur communication.


avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

60

C'est une idée. Mais bon, tu conviendras que seuls des incompétents peuvent croire à une telle communication, depuis que la Nspire a été forcée à s'ouvrir smile

Question idiote: où est cette fameuse LED ? Est-ce l'objet sombre, rond, de diamètre ~1 mm, légèrement en creux, situé à proximité du mini-USB, qui n'existe pas sur toutes les machines ?
avatarMembre de la TI-Chess Team.
Co-mainteneur de GCC4TI (documentation en ligne de GCC4TI), TIEmu et TILP.
Co-admin de TI-Planet.