1

Bonjour,

Je me pose une question à laquelle je n'ai pas encore eu de réponse bien précise. Alors je comprends bien le problème de ne pas rouler vite en position haute pour éviter les chocs sur une suspension très ferme, mais quid de la position basse ? Mettons qu'on soit sur autoroute donc pas de problème de garde au sol, qu'est ce que la position basse implique d'indésirable sur le fonctionnement de la voiture ? Simple curiosité car c'est écrit en gras dans le mode d'emploi du coup ça m'intrigue.
avatar

2

Salut.

la position basse force les correcteurs à l'échappement, la pression tombera donc à zéro dans les suspensions, on sera sur les butées de compression (que l'on va bousiller)... confort nul, suspension neutralisée car plus d'effet du ressort gazeux, plus aucun amortissement puisque plus de laminage de LHM dans la pastille de sortie de la sphère. Les roues ne collent plus parfaitement à la route en toutes circonstances.

Pas de pression c'est aussi pas de freinage AR puisque c'est la suspension AR qui fourni sa pression disponible.

La modification de la hauteur change aussi le parallélisme, sur la BX, + bas donne + de pincement.

Les silentblocs AV depuis 85 (montage sans roulements) pivotent sur leur élasticité, ils sont serré en position normale et vont donc travailler bien en torsion, ils risquent de ne pas apprécier les coups de compression qu'ils pourront se prendre.
Risque aussi à l'arrière que les coups de compression excessifs provoquent la rencontre du piston avec la sphère. un coup très violent peut arracher la sphère (déjà vu en accident)

bref sécurité zéro et mauvaise idée (comme le rabaissement de l'auto par traficotage de la fixation des colliers de commande auto de hauteur sur les barres antiroulis fait par quelques tuningueurs en leur temps !)
avatar
Ourane 93 244000km et GTI 4x4 159000km
Ex sur GT et 11ans de diesel atmo.