1

Bonjour,
Ma BX une fois arrêtée met du temps à s'affaisser, je dirais c'est plutôt un signe d'une bonne étanchéité du système hydraulique, néanmoins j'ai une question.

En réalisant ma distribution j'ai un tuyau retour qui c'est sectionné, j'ai bougé l'autre un peu fort et aussi il s'est coupé. J'aurais imaginé une fuite même légère mais une fuite et bien rien de rien pas même une goutte et pourtant après une journée et une nuit même si elle n'est pas beaucoup descendue elle a quand même baissé de niveau, donc ma question :
Pourquoi pas de fuite? (Je précise qu'il y a du lhm, enfin gas-oil et lhm).
avatar

2

?
avatar

3

Salut.

La fuite interne qui provoque ta descente passe ailleurs que là où tu as cassé, plus probablement par les retours de correcteurs et du doseur.

Tu as peut-être cassé du retour de fuite ou respiration de vérin de suspension, ça suinte assez peu, et normalement pas du tout dans la respiration.
avatar
Ourane 93 244000km et GTI 4x4 159000km
Ex sur GT et 11ans de diesel atmo.

4

+1 / et je suis bieeen moins expérimenté que les cadors ici, mais je viens de passer huit jours en recherche de fuites, depuis l'dessus de la ouatüre, pis depuis l'dessous, pis de nouveau par dessus, pis re par-dessous, pis dans les tutos, pis depuis les schémas etc, du coup ma parcellaire connaissance, à défaut d'être vaste et toujours très peu étayée, est au moins encore toute récente hi-hi !

Si ça peut te rassurer Intox, j'ai un cas proche du tien : sur Cosette ma 16Bk, les deux sorties de bas de vérin étaient coupées aux deux durites de jonction de pied de McPherson gauche vers la caisse. Ça faisait donc quatre orifices ouverts. Et à mon grand étonnement, c'était à peine vaguement gras aux alentours. Et pas gramouillé, nan à peine gras ancien. Comme s'il ne sortait de ces deux teuyôs qu'une goutte par mois. Étonnant non, comme disait l'autre ?

En fait, à chaque modife d'assiette, depuis position 4 / 3 / 2 vers n'importe laquelle inférieure, ça pissait dru (disons 20cc à chaque descente), mais depuis une autre durite, celle de retour des correcteurs de hauteur, qu'était coupée elle aussi, tandis qu'il ne pissait virtuellement rien à aucune des deux durites coupées au bas du vérin AvG. C'était dans mon cas la seconde fuite masquée dans le paysage, j'ai colmaté, là ça va soit s'arrêter de pisser, soit mettre en évidence la troisième fuite, ce qui est une avancée dans chacun des cas krrr-krrr !
Ceci pour expliquer ton cas possible Intox : certaines durites une fois plus étanches voire franchement coupées, n'occasionnent pas le même volume de fuite que d'autres.

Si chez toi ça pisse fort, et surtout si ça pisse fort en jouant de la manette de hauteur sur une " descente ", alors c'est généralement une fuite sur un circuit de retour correcteur de hauteur suspension. Retour qui fait partie de la Grosse Pieuvre, liée au raccord d'entrée de Bocal par son entrée généralement appelée 5. Attention, sur les bocals à six entrée, on peut se gourrer, c'est pas intuitif, et souvent les entrées que l'on appelerait 1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 dans l'ordre d'apparition, s'appellent en fait A / B / C / F / D / E, selon les shémas ;-)
La farceuse étant la 4, qu'on peu appeler D ou F selon les sens de lecture. Celle qui est en arrière des autres, avec un coude caoutchouc, et une bille dedans. C'est passionnant, et les docs sont super bien foutues, mais faut y passer du temps.



Autre question " retours LHM " , que je pose ici pour ne pas réanimer des sujets très anciens ni en démarrer un exprès inutilement :
- sur les admirables tutos et schémas mis en lignes par la fraternitude Hydroëniste online, il y a absolument tout, jusqu'au diamètre exact des durites d'origine, et des embouts côté bocal, comme en entrée/sortie raccordement de la plupart des organes.
- et pour étancher Cosette, je vise à en acheter par décamètre.

J'ai donc les dimensions des teuyôs, pour ceux Rilsan, on sait leur matière (Du Rilsan, oui bien répondu au fond), mais pour les durites souples, C'est quoi la matière ?

Du NBR / nitrile, la proposition un peu multi-carburant ? Mais la plupart des durites carburant sont armées, triple couche, ce qui est inutile et pourrait même s'avérer gênant pour le circuit de retour LHM par endroits non ? Question encombrement, tube trop épais, rayons de courbure etc ?
Vous avez fait déjà de la réparation LHM avec de la durite NBR carburant de forte paroi, genre ø3/8 ou 3/9 ? C'est pas super chiant, par rapport à de la 3/6 NBR non armée intérieurement ? Si on en trouve ...

Sinon, sur ces mêmes circuits retour, qui ont besoin d'assurer un débit relativement faible, plus que de tenir une pression (encore plus faible), avez-vous déjà essayé de la durite silicone, le modèle mou, souvent translucide ?
Perso j'ai un fort doute sur la tenue de la durite silicone à moyen/long terme envers le LHM, mais faut que je décide quoi acheter. Vous avez-t-il déjà essayé le silicone ? Perso je privilégie la piste NBR, mais chuis pas buté.
avatar
14E 88 / 14E Evasion 89 / 16TGS Evasion 90

5

Comme on peut le lire sur le site xantia 007… C’est du NBR oui, du nitrile, du caoutchouc synthétique, il résiste aux hydrocarbures et ça tombe bien le LHM est comme son nom l’indique un liquide minéral.

Pas besoin de durite grand luxe… de la normale de qualité (enfin on croise les doigts) déjà ce sera très bien.
avatar
Ourane 93 244000km et GTI 4x4 159000km
Ex sur GT et 11ans de diesel atmo.

6

OK merci, je suis en train de fouiller les sites distributeurs dans tous les diamètres nécessaires.
avatar
14E 88 / 14E Evasion 89 / 16TGS Evasion 90