4410

Non mais c'est le même, comme ça tu rends ça totalement illégal, comme ça tu colles des amendes à mort, comme ça c'est encore plus clandestin mais au moins "nos rues sont propres".
Note au passage qu'en faisant ça, si on pousse le vice au complot, ça va augmenter les comportements dignes de la taule, bref ça fera tourner les prisons privatisées, l'abattage assurant le rendement.
Mais à mon avis le vrai fond c'est comme les lois sur la prostitution, le but c'est seulement de vider les rues des pauvres pour que les bonnes gens ne voient pas la lie de la société.

Et puis le bon côté des choses c'est que tout le monde se prendra un VPN, c'est bon pour le business...
Ah on me signale dans l'oreillette que ça risque de participer à la pollution informatique via la chauffe massive des serveurs un peu partout...

Remarque que la rapporteur s'appelle Couillard...
Note aussi que ça s'inscrit dans la lutte contre les violences conjugales? Quel rapport à moins de postuler les gens tellement stupides qu'ils imitent la télé comme les petits enfants...
À moins que le but ne soit juste de rendre tout ça clandestin et invisible...
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

4411

Le saviez-vous ?
Le couillard était une machine de siège, lançant des projectiles contre les fortifications ennemies.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Couillard_(arme)
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !

4412

Non, je l'ignorais.
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

4413

The_CUrE (./4410) :
Mais à mon avis le vrai fond c'est comme les lois sur la prostitution, le but c'est seulement de vider les rues des pauvres pour que les bonnes gens ne voient pas la lie de la société.
Si ça ne se voit pas, c'est que ça n'existe pas ! (Mais certainement pas que c'est pire là où c'est caché, voyons !).
Après, il faut admettre qu'il y a un problème dans l'offre (à destination des établissements et des familles) permettant de contrôler les contenus proposés aux mineurs (au sens large) pour être dans le respect de la loi. La facilité est de dire "suffit de surveiller les enfants" d'un côté et "à partir d'un certain âge, ils sont suffisamment grand". Il reste quand-même une grande zone grise...

(Ah tiens, je l'ai eu su à l'époque où je jouais aux châteaux forts, ça m'a fait tomber dans les souvenirs ^^)
avatar

4414

Folco (./4411) :
Le saviez-vous ?
Le couillard était une machine de siège, lançant des projectiles contre les fortifications ennemies.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Couillard_(arme)
je le savais
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca

4415

Il est clair que le porno moderne est dangereux sur des esprits très jeunes, il est d'une grande brutalité (pour que Rocco qualifie ça de "boucherie", c'est un signe).
Il est clair aussi que le "contrôle" parental marche mal voire pas.

Mais faire ça c'est aussi cibler les adultes par ricochet, et à terme c'est 1984, on saura qui fap sur quoi.
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

4416

Folco > merci, j'ai appris quelque chose grâce à toi !
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

4417

The_CUrE (./4415) :
Il est clair que le porno moderne est dangereux sur des esprits très jeunes, il est d'une grande brutalité (pour que Rocco qualifie ça de "boucherie", c'est un signe).
Il est clair aussi que le "contrôle" parental marche mal voire pas.

Mais faire ça c'est aussi cibler les adultes par ricochet, et à terme c'est 1984, on saura qui fap sur quoi.
Tout à fait d'accord.
(Après, sur le fait que le porno moderne serait plus violent que le porno ancien, je ne sais pas... quand on prend l'exemple des pornos allemands des années 80, c'était quand-même déjà très très trash... et le fait de permettre grâce aux plateformes comme PornHub des autoproductions diffusées hors des contraintes de marché et de la surenchère a favorisé l'émergence d'un porno plus doux, dont l'apothéose est le porno ASMR... Je pense qu'une partie du porno industriel moderne a glissé vers de la violence pour sauver des parts de marché, c'est certain, mais je ne suis pas certain que ce soit généralisable*)

*À noter que je distingue deux choses : le sujet d'un film porno, qui peut être très trash mais qui se fait dans un contexte relativement éthique dans sa façon d'interagir avec ses acteurs et actrices (le porno BDSM de Kink.com, par exemple, pour ce que j'en sais [mais je ne peux pas non plus dire que j'en sache beaucoup sur les coulisses, il faudrait que je fasse travailler mon réseau d'amis d'amis d'amis pour savoir]) et les conditions de tournage (il peut y avoir des films pornos aux sujets très softs mais qui se font dans des conditions atroces pour les actrices et, dans une moindre mesure, les acteurs (disons que la violence n'est pas la même).**

** À noter aussi que dans les deux cas, que la violence soit le fait d'un jeu scénaristique mis en scène ou une violence réelle exercée sur les corps par des conditions de tournage ignobles, la question de l'efficacité du blocage des contenus pour les mineurs est indispensable. Idéalement, il faudrait pouvoir permettre une éducation à la réflexion autour de ces sujets, sauf que la dimension du tabou (le fait qu'il soit quasi impossible politiquement d'en parler dans un contexte scolaire, le fait qu'il soit extrêmement difficile pour des raisons de pudeur d'en parler en famille, tout ça fait que au final cette éducation à la réflexion se fait de façon horizontale entre potes, avec ce que ça implique d'absence de recul, de références, de prises de conscience... il y a bien des micro-alternatives avec certaines émissions radio, webtv ou autres à destination des jeunes, mais on y frise parfois le vulgaire et le grivois parce qu'il s'agit alors d'avoir le meilleur audimat possible :/)
avatar

4418

Je te parle de la boucherie que constitue des absurdités comme les "trucs" de Legalporno.
Y a plus de dialogues, y a plus une scène qui ne soit pas une blanche qui se tape 1h de double-anale avec 5 négros ou plus équipés de gourdins de néanderthal + fisting + triple voire quadruple vaginale ou anale.

Le trash avant n'était pas dans la destruction littérale du corps de la femme, y avait des trucs autour, y compris dans le bukkake crade en entrepôt de GGG.
C'était dans l'exploitation de tabous et fétichismes plus ou moins dégueus. Le porno a toujours joué cette ligne floue entre fiction, fantasme, trash et prostitution par procuration.
Aujourd'hui c'est terrifiant, parce que les productions Grandi (Legalcircus) c'est 5 ou 6 fois la même scène par semaine avec juste un sac à bite différent devant la caméra mais quasiment les mêmes primates qui chibrent comme si leur but était de changer la gourde en serpillère...

Je pense qu'il faut voir comment Max Hardcore a lancé cette mode du porno dont l'ambiance relève systématiquement d'une forme de viol (certaines actrices qui ont démarré avec lui considèrent même que son comportement a relevé d'une forme de viol devant la caméra vu sa brutalité -Rebecca Linares par exemple, qui a fait une de ses premières scènes avec lui, et tu vois à sa tête qu'elle n'était pas préparé à ce genre de traitement, et Max est vraiment capable de maltraiter les gonzesses).

Là où GGG ou tout le porno macho des années 90 (la quantité de scènes de viol et de maris qui encourageaient à ça dans les productions FR de l'époque) étaient crades, et où le gonzo a créé la possibilité de réduire encore le budget et de se débarrasser de la capacité à faire semblant de jouer la comédie, les productions modernes, et même Private, qui avant, encore en 2001 faisaient des productions à budget en millions avec scénars, des films de 2h avec un réel scénario et des accessoires et trucages, oublient ça.

Il y a une course à l'excès qui est très différente, aujourd'hui il devient très dur de trouver des scènes qui ne soient pas double ou triple péné, de gang bang, de bourrage d'une fille qui se comporte forcément en nymphomane hurlante, y a plus de séduction. La quantité d'inceste proposée aussi oblige à s'interroger sur le filon exploité...

À la rigueur j'en ai rien à foutre de PornHub pour mon propos, cela dit quand tu vois la quantité de camwhores qui se dilatent la rosette avec des godes géants genre bite de choual, tu vois bien que quelque chose a changé.
Le fisting, double-fisting et autres mega-dilatations restaient marginales (mêmes dans les magazines Silwa/Magma/Color Climax).
Des couples qui se filment en train de baiser, si ça les amuse, on n'est pas obligés d'en faire du boulard selon les codes pros.
Mais beaucoup sont en fait une chaîne avec abonnement ou camshows payants à côté, donc tout retombe dans le commerce, et toute concurrence directe implique imitation. Si pour se démarquer la prod devient extrême et brutale (en ceci qu'elle bousille le corps de la performatrice beaucoup plus vite qu'auparavant), alors l'escalade va avoir un coût sanitaire, physique et humain alarmant, si ce n'est catastrophique...

Dans les productions Alpha France, y avait une prétention à la psychologie, à se faire reflet d'une libération sexuelle (quitte à montrer que la femme infidèle en fait se venge d'un mari indigne). Y a même une version porno de Dom Juan (sous le poétique titre "Viens, j'ai pas de culotte", mais toute la trame, jusqu'à la punition, est présente).

Y en a un autre que j'ai perdu, un truc Danois sur un cirque ambulant érotique, il a été réalisé par un couple de sexologues et tous les participants sont des amateurs, les scènes sont leurs fantasmes.
Là y a quelque chose d'un peu intello.

Dans les prods LP modernes, y a juste une caméra numérique, du 1080p/4k, et 1h de chibrage jusqu'à 4 dans le même trou, la fille hurle, se prend une douche dorée avant d'être bâillonnée avec un autre tronc d'arbre, tu vois bien qu'elle va avoir besoin de porter des couches un mois ensuite, et le lendemain rebelote avec une autre vitime.
Sachant aujourd'hui aussi qu'elles ne s'en cachent plus, ces clowneries grotesques servent à montrer que le prix est justifié parce qu'entre deux tournages elles sont prostiputes, et le porno sert juste de carte de visite : oui mon biquet, c'est 500 balles de l'heure mais c'est service complet, même le fist et le facefucking et sodo et faciales à volonté.

Il y a réellement un changement parce que même le porno allemand ne faisait PAS que du BDSM ou du scat, c'est caricatural.

Aujourd'hui en revanche les lignes sont totalement brouillées.
Un copain de fac me disait y a 4 ans environ qu'il avait lu que tous les gros sites/prods de porno appartenaient à une poignée de milliardaires qui s'emmerdaient alors ils avaient tout acheté et en avaient fait leur biz d'argent de poche. Ça expliquerait la normalisation galopante vers l'excessif, ce qui se vend alors pour la valeur choc.

DONC, ma conclusion: Quand tu tombais à 11 ans sur "Luxure dans l'Orient-Express" y a 20 ans, ça restait un film où le mec ou la femme faisait des avances, provoquait, séduisait, et les partenaires multiples c'était pas systématique. Donc un gosse pouvait encore s'imaginer que la séduction ou l'intimité ça se passait comme ça.
Quand le même gamin de 11 ans aujourd'hui découvre une scène LP de Barbie Sins par exemple (une pute anglaise complètement refaite, on dirait une poupée gonflable vivante) où elle est livrée à 7 nègres montés comme des baobabs et que la scène se vante de montrer de la triple vaginale, de la triple anale, puis une DVDA (Double Vaginale+Double Anale simultanées), MAIS AUSSI 7 douches dorées plus le prolapsus anal de la gonzesse avant un bukkake final avalé avec comme titre de vidéo "WAKA WAKA BLACKS ARE COMING [insérez ici la liste des acronymes de pratiques plus ou moins absurdes]" (qui est en fait un thème parmi tant d'autres chez LegalFreaks), pardon y a RÉELLEMENT un changement de ton et une réelle brutalité. Et un gosse qui voit ça il va trouver normal de forcer sa copine à faire une sextape avec ses potes dans les chiottes du lycée à 13 ans.
Non, joue pas sur les mots tu sais que c'est pas systématique, mais ose me dire que la tentation sera pas là si c'est 90% de ce qu'il va regarder.
Sans compter l'invasion du porno cuck...

J'ai pas parlé de violence mais de brutalité. C'est très important.
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

4419

Burning calories: pig starts farm fire by excreting pedometer :

Seventy-five square metres of farm near Leeds set alight after copper in pedometer battery reacted with dung and dry hay
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

4420