90

Hippopotame (./87) :
>>> Ecrire au crayon un nom puis l'effacer, et ce que ça annule le meurtre ? (si déjà ça s'efface).
Bonne question. J'aurais tendance à croire que non.

Il y a une méthode pour ça, je ne sais plus comment ça marche, mais on peut revenir en arrière, on a quelques secondes pour le faire.
avatar

91

Déjà tu peux écrire sur un autre death note en moins de 0.06 secondes cheeky

92

"machin meurt d'une diahree explosive" + "ou pas" et hop ca annule

bon ok je sors

93

Ouais, bien grin
avatar

94

(tout simplement rayer si je me rappelle bien)

95

Rntintin meurt d'une diarrhée explosive ou pas

On verra bien comme ça tripo
avatarfabetal_ > Hier, je me suis fait monter par un pote
redangel > et en chevals, ça donne quoi?
Nil> OMG I think I'm gay

96

me donne pas envie d'aller chercher des images degueux toi tongue

97

98

(lock incoming trigni)

99

Je me suis en effeet permis de locker ce magnifique post de momotte.

100

vous aimez pas les poneys? mourn
avatarHURRRR !

101

Hippopotame (./22) :
Rusty Frozbite (./18) :
Par contre j'avais complètement zappé que si un shinigami donnait sa vie ça rallongeait celle de l'humain confus

Je ne crois pas avoir rêvé et pourtant je ne trouve pas cette règle sur le net. D'ailleurs Rem le dit explicitement quand elle tue L il me semble. En tout cas si c'est bien valide ça peut donner une énorme espérance de vie à Misa.

Petite précision :

Tuer un shinigami n'allonge pas l'espérance de vie d'un humain. Le shinigami meurt en fait s'il fait un acte dans le but de protéger de la mort un être humain. Il n'y a pas de règle pour déterminer ce que fait le shinigami, c'est une sorte de suicide : il sait que ce qu'il a fait est contraire à la règle, et donc meurt.
Misa a vu son espérance de vie fortement réduite (il ne lui en reste que le quart). Remu s'est donc sacrifiée en tuant L afin que la piste ne remonte jamais jusqu'à Misa d'une part (puisque "Kira" risquerait logiquement la peine de mort, applicable au Japon), et d'autre part pour lui faire passer les derniers moments de sa vie dans le bonheur (Raito prendrait la place de L, ils contrôleraient alors le monde à eux deux).

Aucune loi du Death Note ne permet d'augmenter l'espérance de vie d'un humain au-delà de son maximum actuel ("maximum", en prévision d'une absence d'accident, de meurtre, de maladie grave, etc. Espérance de vie biologique)
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique

102

Hippopotame (./40) :
D'ailleurs, combien de pages a un death note? Ca repousse tout seul?


Le Death Note a un nombre de pages virtuellement illimité, un shinigami n'en possède qu'un (s'il ne le perd pas). Ryuku a précisé à Raito qu'il lui rajouterait des pages au besoin.
Nue (./59) :
peut-on tuer un espagnol avec un nom à rallonge qui ne tient pas sur une seule ligne avec un death note ?


Tu peux, pas besoin d'une seule ligne.
Hippopotame (./60) :
et une personne qui a un nom dans une langue uniquement orale?


Non, tu dois connaitre véritablement l'orthographe du nom. En faisant une expérience avec le Death Note sur un motard, Raito écrit son nom complet (qu'il n'entend qu'à l'oral) de multiples fois sur le carnet : il essaie avec toutes les orthographes possibles.
Nue (./61) :
un aveugle peut-il tuer avec le death-note ?


Oui, s'il tue quelqu'un qu'il a déjà vu : s'il n'est pas aveugle de naissance. Le contact visuel est primordial. Mais... est-ce qu'avoir des yeux de shinigami rendrait en même temps la vue ? ce serait un aspect intéressant du contrat.
smeet (./77) :
Et si on écrit "le posseusseur du Death Note meurt", ça marche ?


Non. N'importe qui peut écrire sur le Death Note pour tuer, mais on ne peut tuer le possesseur du Death Note, sauf en utilisant un autre Death Note que le sien.
Rusty Frozbite (./86) :
Ecrire au crayon un nom puis l'effacer, et ce que ça annule le meurtre ? (si déjà ça s'efface).


Non, même si tu l'effaces avant que sa mort ait lieu. Par contre, il y a un aspect là-dessus dans le pilote de la série : Ryuku propose à Taro, le possesseur de la Death Note, son "Death Eraser", une gomme spéciale qui permet de ramener à la vie une personne dont on efface le nom avec cette gomme.

Je me permets de supposer que la gomme ne fonctionne pas dans certains cas comme la décapitation... oh, et après tout pourquoi pas, la tête qui rapparait sur le corps smile
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique

103


Non. N'importe qui peut écrire sur le Death Note pour tuer,

Oui mais non: il lui faut le nom réel par juste un attribut.

[cite]
mais on ne peut tuer le possesseur du Death Note, sauf en utilisant un autre Death Note que le sien.
[/Cite]
Règle ?

104

PpHd (./103) :

Non. N'importe qui peut écrire sur le Death Note pour tuer,
Oui mais non: il lui faut le nom réel par juste un attribut.


Je pense qu'il voulait dire cela d'une façon générique
[cite]

mais on ne peut tuer le possesseur du Death Note, sauf en utilisant un autre Death Note que le sien.
[/Cite]
Règle ?

Au temps pour moi, j'ai confondu avec les shinigamis. En effet Raito tue l'homme d'affaire (flemme de chercher le nom) avec un bout du Death Note qu'il avait caché dans sa montre, mais le Death Note (et donc le bout avec) appartenait toujours à l'homme d'affaire.
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique