1

Que je donne un petit avis quand même maintenant que j'ai cet Oculus.

1515765107-9196-photo.jpg

Robo Recall est un FPS d'arcades, donné gratuitement pour qui possède des manettes Oculus Touch, car il s'agit globalement d'une démo technique de l'efficacité stupéfiante desdites manettes (et c'est pas dommage : les manettes sont ce qui m'ont convaincu entre Oculus et Vive).

En incarnant l'Agent 34 de la société Robo Ready, notre job de rappeleur de robots défectueux se transforme en exterminateurs quand ces derniers deviennent rebelles et violents après le piratage de leurs systèmes par une puissance IA. C'est donc à coups de balles dans la gueule de fer blanc que l'on va résoudre le problème, au travers de 9 missions réparties sur 3 cartes. Oui, Robo Ready est court, mais c'est avant tout un jeu d'arcade, qui mériterait sa borne dédiée, et dont l'écran de l'ordi diffuse d'ailleurs aux spectateurs l'action mais aussi le score, les scores mondiaux... le but est de faire le plus de points, pas de chercher une histoire profonde.

J'insiste largement là dessus : les contrôles sont formidables. Il ne faut pas une heure pour se mettre à jongler avec ses armes, à se téléporter entre les robots, repousser ou renvoyer les armes ennemis, tirer à tout va tout autour de nous, et attraper les tas de ferrailles pour les démembrer par la seule force de nos bras.
Indéniablement, le jeu a été conçu pour l'éclate. Même la mort entraîne un continue possible en restant dans l'action, au seul prix d'un malus de score, qui augmente par le gain de multiplicateurs et de diversité des attaques.

Et pour en rajouter au fun énorme du jeu, la voix de l'IA amicale et hyper-enthousiaste "Philippe" joue les présentateurs sportifs, s'ajoutant à l'humour omniprésent de l'univers (jusqu'aux motifs diaboliques du grand méchant), et dynamisant l'action en permanence.

La prise en main demande un peu d'entraînement pour maitriser les contrôles afin que tout soit aussi fluide qu'intuitif, mais c'est sans hésitation quelque chose à jouer si on a l'équipement pour.
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique