1

Rien de bien glorieux dans tout ça, juste une simple curiosité.

Partie en Régent avec Sumer, vaste carte, 12 civilisations (Perses, Hittites, Portugal, Grèce, Ottomans, Babylone, Scandinavie, Egypte, Pays-Bas, Mayas, Rome, Portugal), Continent 70%, Barbares agités, IA agressivité élevée, toutes victoires sauf par merveille et culturelle. Production accélérée.

Une contrainte : aucun échange autorisé avec les autres civilisations durant toute la partie : ni commerce, ni acquisitions scientifiques, ni alliances d'aucune sorte. Donc en guerre perpétuelle contre tout le monde assez tôt.

Curieusement, une seule tribu (Hittites) ne m'a jamais déclaré la guerre alors que je lui intimais l'ordre de déguerpir quand ses unités s'aventuraient sur mon territoire. Aucun héros scientifique obtenu bien qu'en tête pratiquement tout le temps en science, une techno gratos avec la philo, je n'ai pas jugé utile de construire la GB.

Sumer-1475.jpg

Les Merveilles que j'ai particulièrement appréciées dans cette longue partie où je suis resté en Monarchie jusqu'à la victoire par conquête (je n'avais pas désactivé les animations) : Pyramides, Artémis, Léonard, Smith et Hoover Dam.

14 armées mais je n'ai pas percé les mystères de leurs points de déplacement et du nombre des coups d'attaque suivant leur composition... confus

Bon, un peu fastidieux à la fin à cause du nombre d'unités en présence (plus de 200 infanteries, plus de 120 chars) et du nombre de travailleurs que j'ai fini par automatiser .... C'est quand même dense quand tout le monde attaque de tous les côtés avec chars et infanteries mécanisées ! wink

Un peu de plaisir à envoyer des petits commandos détruire les accès aux ressources des ennemis et les voir attaquer vers la fin les chars modernes avec des immortels ou des infanteries médiévales. Un peu surpris aussi par la résistance héroïque de certains fusilliers adverses fortifiés dans leurs villes aux assauts des unités modernes, l'un d'eux Elite notamment succombant enfin à l'attaque d'un 3ème char moderne... mur

Et toujours par la stupidité de l'IA qui sort ses unités d'une ville particulièrement menacée pour aller piller je ne sais quoi un peu plus loin.



avatarLe cerveau des femmes s'appelle la cervelle.

2

Pour les point de mouvements des armées, tu prends l'unité la composant en ayant le plus faible nombre et tu fais plus un.
avatar

3

Merci Inao, j'ai le souvenir d'une armée composée d'un tank et de 3 cavaleries et là, j'avais l'impression que les points de déplacements, c'était n'importe quoi !
avatarLe cerveau des femmes s'appelle la cervelle.