1

200coffretfeeettendresautom.jpg

Un conte touchant en trois actes, qui est disponible depuis peu sous la forme d'un coffret.
Dans un monde futuriste, baroque et décadant (pour faire original grin), un automate part à la recherche d'une fée qu'il a connu au temps jadis, dans l'atelier où il a été conçu par l'artisant qui cherchait à attendre la perfection dans la réalisation de ses pantins tellement vivants...
Le dessin est soigné, l'histoire intéressante même si j'ai trouvé qu'elle aurait peut-être mérité d'être plus développée (disons que l'idée de base est intéressante mais l'intrigue qui suit est plutôt linéaire, j'ai l'impression que l'auteur a plus voulu décrire un monde que peindre une intrigue, ce qui n'est pas un mal en soit). La lecture est agréable.
Un peu court peut-être.
Mais vraiment bien dans l'ensemble à mon goût hehe
avatarQue cache le pays des Dieux ? - Ximoon's Box - Forum Ghibli - Forum Littéraire

La fin d'un monde souillé est venue. L'oiseau blanc plane dans le ciel annonçant le début d'une longue ère de purification. Détachons-nous à jamais de notre vie dans ce monde de souffrance. Ô toi l'oiseau blanc, l'être vêtu de bleu, guide nous vers ce monde de pureté. - Sutra originel dork.

2

(note : si on lit le deuxième tome en ayant oublié comment finit le premier, on comprend rien. Mais ça s'arrange plus ou moins a posteriori ^^)

Sinon j'ai trouvé le troisième un peu décevant, enfin en tous cas c'est pas ce qu'on attend après les deux premiers et ça finit un peu en queue de poisson (enfin, si c'est fini à la fin du 3, je me souviens plus mais il me semble non ?) (ben oui, depuis le début son idée fixe c'est quand même de lui mettre sa bouche, il brave tous les dangers pratiquement que pour ça, et puis au moment où il va y arriver et où on se demande ce qui va se passer ensuite, pof un personnage dont on n'avait jamais entendu parler surgit de nulle part et enlève la fée, juste à ce moment-là comme par hasard (alors que ça fait une éternité qu'elle dort dans le musée, c'est un peu gros comme coïncidence quand même), et le scénario part dans une tout autre direction :-\.
Ah et puis j'ai pas trouvé bien le fait qu'elle se déchire la non-bouche, je trouve que ça casse la magie du truc (c'est difficile à expliquer, mais je trouve en gros que ça donne l'impression qu'elle *a* déjà une bouche mais que cette bouche est scellée, alors qu'elle est censée *ne pas avoir* de bouche, ce qui est très différent, enfin bref je trouve que ça fonctionne pas du tout). Et puis au bout du compte, l'œil fæ en fait on s'en fout complètement ; c'est un peu dommage.

Bref je ne dirais pas « un peu court peut-être » mais « à la fin on reste carrément sur sa faim » tongue.
Mais sinon c'est vrai que ça reste sympa (ah par contre il ne faut pas se fier à la couverture et au titre : c'est ultra violent)
avatar« Le bonheur, c'est une carte de bibliothèque ! » — The gostak distims the doshes.
Membrane fondatrice de la confrérie des artistes flous.
L'univers est-il un dodécaèdre de Poincaré ?
(``·\ powaaaaaaaaa ! #love#

3

Je crayonne ton analyse, même si le "personnage sorti de nulle part" fait déjà partie du décors dans le tome 1, il était déjà prévu donc happy
Par contre c'est violent certes, mais pas "ultra violent", faut pas exagérer non plus wink
avatarQue cache le pays des Dieux ? - Ximoon's Box - Forum Ghibli - Forum Littéraire

La fin d'un monde souillé est venue. L'oiseau blanc plane dans le ciel annonçant le début d'une longue ère de purification. Détachons-nous à jamais de notre vie dans ce monde de souffrance. Ô toi l'oiseau blanc, l'être vêtu de bleu, guide nous vers ce monde de pureté. - Sutra originel dork.

4

Sissi il faut toujours exagérer oui tongue
avatar« Le bonheur, c'est une carte de bibliothèque ! » — The gostak distims the doshes.
Membrane fondatrice de la confrérie des artistes flous.
L'univers est-il un dodécaèdre de Poincaré ?
(``·\ powaaaaaaaaa ! #love#

5

Fais gaffe à ce genre d'affirmation grin
(et au fait, oui, c'est fini à la fin du tome 3, sauf si... ils font uen autre fin je ne sais pas comment)
avatarQue cache le pays des Dieux ? - Ximoon's Box - Forum Ghibli - Forum Littéraire

La fin d'un monde souillé est venue. L'oiseau blanc plane dans le ciel annonçant le début d'une longue ère de purification. Détachons-nous à jamais de notre vie dans ce monde de souffrance. Ô toi l'oiseau blanc, l'être vêtu de bleu, guide nous vers ce monde de pureté. - Sutra originel dork.

6

J'aime beaucoup cette série, mais un peu dépressive (par contre, je n'ai que des sensations, je ne me souviens plus du tout de l'histoire)
avatar