1

Je suis à la bourre comme il date de 2004, mais j'ai eu l'occasion de regarder ce film.
C'est sans doute le film le plus crédible qui existe en terme de voyage dans le temps, en particulier le principe qu'on ne peut pas remonter le temps plus tôt que la machine n'a été conçu, et les protagonistes sont prudents, faisant des efforts pour ne pas violer la causalité.
Dans un garage de banlieue, quatre ingénieurs passent leur temps libre à travailler sur des brevets qu'ils espèrent commercialiser pour leur propre compte.
Deux d'entre eux, Abe et Aaron, développent en secret une machine capable de réduire la masse des objets. Ils vont alors découvrir une capacité inattendue de ce qu'ils appellent "la boîte". L'échelle temporelle ne serait pas la même à l'intérieur et à l'extérieur.
Ils s'empressent d'en construire un modèle suffisamment grand pour en expérimenter les effets sur eux-mêmes. Il leur suffirait, ont-ils calculé, de "reculer" chaque jour de quelques heures pour manipuler leurs placements boursiers selon les données déjà publiées avant l'expérience.Très vite, ils se sentiront dépassés par ce qui leur arrive.


Mais putain, que c'est compliqué comme film. J'ai fini de le voir avec un mal de tête à essayer de suivre et j'ai l'impression qu'il me faudra quelques visionnages de plus pour bien tout saisir. On ne nous explique pas les choses, on est simplement spectateurs de deux ingénieurs qui essaient eux-même de comprendre la technologie qu'ils ont mis au point et l'effet secondaire qu'ils ne parviennent pas à expliquer.

Une faiblesse cependant du film est qu'il fait plus figure d'essai de science fiction que de fiction elle-même. L'histoire est faible et peu mise en avant. Ce qui est surtout avancé, c'est le fonctionnement de cette machine, ses implications et ses mises en garde. C'est comme si l'histoire de Retour vers le futur était une série d'expériences faites par Doc assisté de Marty et dont l'usage le plus gratifiant qu'ils aient trouvé à cette machine était, comme l'avait bien pensé Marty, d'avoir les résultats sportifs à l'avance.
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique