1

Bonjour

Il y a quelques mois, j'ai acheté un Raspberry Pi sur lequel j'ai installé RiscOS.
Depuis lors, cette petite machine avec ce magnifique OS est pratiquement devenu mon ordinateur principal pour lequel j'ai d'ailleurs fait l'acquisition de plusieurs logiciels commerciaux (Messenger Pro, TechWriter et OvationPro). L'argent que j'ai économisé sur le hardware, je l'ai mis dans le soft wink

Mais, autant la commauté RiscOS semble "importante" (tout est relatif) dans le monde anglosaxon et même germanique (allemagne et pays-bas), autant j'ai l'impression que la communauté francophone se résume aujourd'hui à moi tout seul.

Je jette donc une bouteille à la mer avec ce message: utilisateurs RiscOS francophones où êtes-vous? Sortez du bois, n'ayez pas peur!!!!

Voilà, s'il existe de tels animaux qui traînent sur yaronet, faites vous connaître, j'aimerais partager dans la langue de Molière ma nouvelle passion pour RiscOS.

Merci

François (Belgique/Bruxelles)...

2

Alors des Belges, on en a, mais des utilisateurs de RicsOS j'en ai pas encore vu passer perso ^^
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !

3

^^

J'accepte aussi des français, face à la pénurie, je ne vais pas faire la fine bouche grin

4

Call : nicam appelé(e) sur ce topic...


C'est le seul que je connaisse.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

5

Merci Zerosquare...

Nous sommes donc au moins deux... Sera-ce suffisant pour réactiver un groupe francophone des utilisateurs RiscOS? grin

6

mais ça sert a quoi riscos? déja linux c'est pour les gnous, FreeBSD pour les nerds qui peuvent pas saquer les gnous, mais riscos? A part une logithèque rachitique et un OS compatible avec rien, ça sert a quoi? Le PPC apparemment c'est la virilité, mais là je vois pas confus

https://fr.wikipedia.org/wiki/RISC_OS

kernel monotache, avec du multitâche coopératif pour les applis graphiques, magnifique grin
je veux bien me faire mal avec linux, mais là, quand même ... grin

7

C'est un OS différent, avec une philosophie différente, une UI différente, etc.

Y'a bien des gens qui utilisent Haiku, AmigaOS ou Mint, pourquoi pas RISC OS ?

C'est une bonne chose qu'il existe autre chose que Windows et Linux.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

8

+1000 Zerosquare

Ce que je trouve sympa, c'est que c'est un des rares OS des années 80/90 qui tourne sur du hardware actuel: RaspberryPi, BeagleBoard, PandaBoard.
J'ai également une OpenPandora, achetée uniquement pour y installer RiscOS et l'emmener avec moi partout.
(cfr screenshots http://riscos.openpandora.org/)

Bref, il y a un côté très rétro franchement rafraichissant, mais sans les inconvénients d'un hardware rare, cher et techniquement complètement dépassé (cfr prix des atari d'occase).

Je tape ce post dans NetSurf sous RiscOS tourant sur mon RaspberryPI avec un ensemble clavier/souris wireless logitech et sur un écran Samsung full hd! Je peux brancher n'importe quel disque dur USB.

Ah oui, et l'OS est ENTIEREMENT opérationnel en quelques secondes...

Du retro-moderne en quelque sorte smile

9

ok, du rétro sans le matériel rétro, je vois.

fin bin, monotâche... O_o

10

C'est pas monotâche, c'est du multitâche coopératif. Ça peut bien marcher si les applis sont codées proprement.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

11

Effectivement je me suis intéressé à RiscOS, mais uniquement par le biais de l'Archimedes, qui m'intéressait. En conséquence, je me considère plus comme quelqu'un qui voulait posséder cette machine pour la découvrir et non pour l'utiliser couramment.
En tout cas, pour son époque, l'interface RiscOS aurait vraiment pu s'imposer face aux plus gros challengers de l'époque.

12

ça a un peu l'allure du TOS non?

(bon, ça peut être un OS jouet rigolo, j'en ferai pas mon ordi quotidien mais admettons)

13

Graphiquement ça ne ressemble pas vraiment.

TOS 4.04 :
mp2snap.gif

RiscOS 3.11 :
riscos311.png
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

14

Bonjour

C'est non seulement fort éloigné graphiquement, mais ce n'est surtout pas du tout la même philosophie.
C'est difficile à exprimer, mais à l'usage, je trouve que RiscOS se distingue vraiment des autres OS.

Quant à l'usage quotidien, tout dépend de ce que tu fais avec ton PC. En ce qui me concerne, c'est de la bureautique, du mail, de la consultation de site et de la programmation. Dans ce contexte, mon Raspberry PI avec RiscOS couvre 100% de ces besoins smile
Bureatique: TechWriter & FireWorkz
PAO: OvationPro
Email: Messenger
Internet: NetSurf

Pour ceux qui ne craigne pas la langue de shakespearen voici un article sur RiscOS qui donne un bon aperçu de RiscOS

http://rakanalysis.wordpress.com/2013/04/04/historical-operating-systems-reborn-risc-os-and-the-raspberry-pi/

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec sa conclusion sur le mutitâche coopératif. Le multitâche coopératif n'est pas un soucis si les applications sont bien codées. Il est vrai que il sera difficile de lancer un traitement d'image lourd tout en continuant à taper du texte... mais je pense que c'est davantage dû aux performances limitées du RPI qu'au mutitâche coopératif...

Voilà

15

Zerosquare (./7) :
C'est un OS différent, avec une philosophie différente, une UI différente, etc.

Y'a bien des gens qui utilisent Haiku, AmigaOS ou Mint, pourquoi pas RISC OS ?

C'est une bonne chose qu'il existe autre chose que Windows et Linux.

Tu oublie le Systeme pour Macintosh embarrassed Et NeXTStep/OpenStep embarrassed embarrassed embarrassed

!slap Zerosquare Blague a pars, RiscOS sur autre chose qu'un archimedes, ça a la meme saveur qu'un System
• Godzil slaps Zerosquare Blague a pars, RiscOS sur autre chose qu'un archimedes, ça a la meme saveur qu'un System around a bit with a large trout !
/MacOS sur un emulateur embarrassed Ou pire une skin Mac OS sous linux
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

16

Godzil (./15) :
Blague a pars, RiscOS sur autre chose qu'un archimedes, ça a la meme saveur qu'un System/MacOS sur un emulateur embarrassed Ou pire une skin Mac OS sous linux


yel

Pas d'accord! Le Raspberry PI peut être vu comme Archimede en beaucoup plus petit et beaucoup plus puissant. La saveur est intacte, je pense! Rien à voir avec de l'émulation!
RaspberryPI + RiscOS = environnement autonome!

17

brainois (./15) :
mais je pense que c'est davantage dû aux performances limitées du RPI qu'au mutitâche coopératif...

je crois pas, non. la réactivité d'un système est toujours liée à son scheduler.

18

Le fait est que RiscOS est infiniment plus réactif que Linux sur RaspberryPI.
A tel point qu'on a l'impression d'être devant des machines totalement différentes.
Pourtant, RiscOS est coopératif et Linux péremptif.

Donc, le type de multi-tâche ne fait pas tout, loin de là...

19

je pense qu'effectivement on ne donne pas du tout les mêmes objectifs à un OS grin

20

Bah c'est comme Win3.1... on est en en coopératif, mais on peut déjà faire énormément de choses en parallèle au niveau utilisateur.
avatar

21

Et puis l'ARM est 32 bits, c'est autre chose qu'un x86 en mode 16 bits ^^
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

22

squalyl (./17) :
je crois pas, non. la réactivité d'un système est toujours liée à son scheduler.
Pardon ?
C'est peut-être vrai sous Windows et Linux, mais c'est loin d'être une généralité.
Simple exemple déjà, les systèmes sans scheduler ^^

23

Et quid de leur réactivité, justement ?
avatarQue cache le pays des Dieux ? - Ximoon's Box - Forum Ghibli - Forum Littéraire

La fin d'un monde souillé est venue. L'oiseau blanc plane dans le ciel annonçant le début d'une longue ère de purification. Détachons-nous à jamais de notre vie dans ce monde de souffrance. Ô toi l'oiseau blanc, l'être vêtu de bleu, guide nous vers ce monde de pureté. - Sutra originel dork.

24

Un systeme sans scheduler ? ce n'est pas une application monolithique ? Je sais pas si on peux vraiment comparer ça a un OS..
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

25

26

Pour info, quel est le pourcentage de temps CPU bouffé par un scheduler, en moyenne, sur une machine PC "de base", avec un seul coeur etc...
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !

27

oula ridiculement bas smile
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

28

C'est marrant, comme j'ai l'impression que ce sont toujours des millisecondes qui sont donnés aux processus, le temps de scheduling est du coup important en comparaison. De plus, il faut modifier le proc, au niveau des registres et du pipeline (à moins que certaines instructions modernes permettent de faire un backup/restore très rapide de l'état du CPU j'imagine ?), je pense aussi qu'il doit y avoir des changements dans la MMU, les ports etc... Bon bref, je constate que ça marche très bien, mais je sais pas du tout comment grin
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !

29

C'est une bonne question. Si on suppose que le système de mesure utilisé dans les OS est fiable, tu peux en avoir une estimation en regardant l'utilisation CPU quand la machine ne fait rien, en déduisant celle de tous les processus. Là par exemple, sous ce vieux PC sous XP qui a presque 10 ans, c'est moins d'1% (et sûrement beaucoup moins, c'est juste que les pourcentages affichés n'ont pas de chiffres après la virgule).
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

30

Il me semble que les timeslices de Windows et Linux sont aux alentours de 10 ms (à vérifier, mais l'ordre de grandeur est celui-là en tout cas). Sur un processeur à 2 GHz, ça fait 20 millions de cycles d'horloge ! Même si le task-switching prend quelques milliers de cycles, y'a largement de la marge smile
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo