Le 02/08/2017 à 16:01Edité par Meowcate le 02/08/2017 à 16:03
2_beholder.jpg

Les dystopies ont le vent en poupe dans les jeux indé depuis quelques temps.

À l'image de Papers, Please, Beholder permet d'incarner le citoyen d'un état totalitaire qui déménage avec toute sa petite famille en ayant accepté un poste de concierge d'immeuble en tant que fonctionnaire d'état. Drogué par le gouvernement pour pouvoir se passer de sommeil, notre protagoniste va ainsi accueillir les nouveaux venus, répondre à certaines de leurs demandes, et subvenir aux soins de sa famille.

Mais surtout, il va devoir espionner ses locataires pour le compte de l'état. Quel charmant accueil nous avons d'ailleurs en arrivant, à voir notre prédécesseur trainé par la police vers son destin pour avoir mal obéi aux ordres. À l'aide de caméras de surveillance, de regard dans la serrure, ou encore de double de toutes les clés, il s'agira de veiller à ce que les ennemis du pays soient découverts, surpris à violer les directives chaque jours toujours plus contraignantes. Voyeurisme, c'est là le maître-mot. Ou pourquoi pas pousser à l'arrestation par un coup monté ? Établir une fiche de renseignement sur un individu pour le compte de l'état s'avère payant aussi, comme le marché noir ou les lettres de chantage, car la petite famille a de gros besoins, et notre héros se retrouve bientôt pris en étau entre l'état qui se méfie de tout le monde et les mouvements rebelles qui veulent la collaboration de notre concierge de gré ou de force.

Si Beholder n'a pas le côté "mini-jeu avec un scénario" de Papers, Please, il garde une certaine rejouabilité du fait de sa difficulté pour le débutant, quand les problèmes commencent, et les diverses façons de gérer les situations qui se présentent. Toute tâche peut représenter un choix morale, et la décision prise ne sera pas sans conséquence pour la suite.
Une extension existe par ailleurs, permettant cette fois de jouer un scénario différent dans la peau du précédent concierge. Le jeu est entièrement en français. Les traductions semblent parfois étranges, comme passée par un traducteur automatique. Mais l'existence des doublages audio FR me laisse penser que cette étrangeté est voulue, comme pour donner l'idée d'un pays étranger. Je n'ai pas testé en anglais ou l'une des autres langues proposées pour confirmer mes dires. Dispo sur Win, Mac, Linux et smartphones.

Img
766A55B3AC6C116A7C59A8E6F9F536F8E9971CB7
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique
Le 02/08/2017 à 16:03
Wow, ça a l'air boeuf comme jeu, merci pour cette description alléchante. smile
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !