Posté le 02/11/2002 à 22:40 Membre depuis le 21/10/2001, 1421 messages
c'est bien "#ifdef ...."

En fait, les commandes #ifdef, #else #endif sont des commandes qui servent à donner des conditions à la compillation, en gros:

#ifdef TI83P
ici, y a du code qui va être compillé que si on a TI83P qui est vérifié
(on compille alors pour la 83+)
#else
ici, on met du code qui sera inclus dans tous les autres cas (ici, quand on compille pour la 83-)
#endif
ici est la suite du code qui est compillé dans tous les cas...
Posté le 03/11/2002 à 14:00 Membre depuis le 17/08/2002, 1036 messages
Est ce qu'on peut mettre #ifdef en plein millieu du code? En gros pas dans l'include.
Posté le 03/11/2002 à 18:05 Membre depuis le 17/08/2002, 1036 messages
Tant pis alors.


Une petites question on fait comment les boucles ?
Posté le 04/11/2002 à 09:53 Membre depuis le 21/10/2001, 1421 messages
les #ifdef ne sont compris et utilisés que par le compillateur, mais rien ne t'empeche d'en mettre au milieu du programme, si par exemple une spécificité de la 83+ comme la mémoire flash te pousse à inclure un bout de code que dans la version 83+, alors , les #ifdef trouvent toute leur utilité!

Pour les boucles (ça n'est pas dans mon tut encore), il y a plusieurs possibilités soit tu te débrouille avec des 'cp' et des 'jp' ou 'jr', soit tu peux utiliser une instruction qui ressemble à la boucle "for": djnz
en fait cette instruction permet de répéter b (b: le registre) fois une boucle:

ld b,10
label:
;calculs
djnz label

ici, les calculs vont etre répetés 10 fois, mais attention, le djnz saute à label comme un jr, donc la boucle doit faire moins de 128 octets de long....